La création du Bureau des affaires spatiales monégasques vient renforcer l’attrait de la Principauté pour ce secteur.

Monaco gagne du terrain dans un domaine en pleine expansion : l’activité aérospatiale privée. Le 12 octobre dernier, le Gouvernement Princier a annoncé la création du Bureau des affaires spatiales, conformément à la volonté du Prince Albert II de diversifier l’économie et de renforcer l’attractivité de la Principauté.

L’enjeu est triple : accompagner les entreprises du domaine spatial déjà implantées sur le territoire monégasque, créer une base attractive pour celles qui veulent s’installer en Principauté et représenter Monaco à l’international.

« Le développement du secteur spatial en Principauté de Monaco vient renforcer l’attractivité de notre Etat Souverain dans un nouveau domaine », a souligné Frédéric Genta, Délégué interministériel chargé de la transition numérique, dans un communiqué.

Certaines entreprises sont déjà implantées dans le territoire avec la fabrication de satellites d’observation de la Terre, les télécommunications et la création d’engins astromobiles.

Développer le secteur spatial permet, entre autres, une meilleure observation de la Terre et une meilleure compréhension des phénomènes climatiques, ainsi que la réduction de la fracture numérique en fournissant le haut débit dans des territoires jusqu’alors isolés.

>> À LIRE AUSSI : Le premier nanosatellite monégasque est en orbite dans l’espace