Publicité »
Récit

Ligue 1 : L’AS Monaco n’a pas trouvé la solution face au Paris Saint-Germain

Sofiane Diop-AS Monaco
AS Monaco

L’AS Monaco s’est inclinée sur la pelouse du Paris Saint-Germain (2-0), ce dimanche soir, en clôture de la 18e journée de Ligue 1.

Le match : 2-0

Alors qu’ils restaient sur une série de huit rencontres consécutives sans la moindre défaite, les hommes de Niko Kovac ont concédé la défaite face au leader du championnat, sous le regard de l’ancien président de la république Nicolas Sarkozy.

Publicité

Dangereux en début de match (voir ci-dessous), les Monégasques n’ont pas réussi à tromper la vigilance de Gianluigi Donnarumma (3 tirs cadrés), tandis que les Parisiens se sont contentés de gérer leur avance après avoir inscrit deux buts en première période.

>> À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Youssouf Fofana (AS Monaco) : « Mes échecs m’ont forgé une carapace »

Le premier sur un penalty transformé par Kylian Mbappé (12′), le second par l’intermédiaire de l’internationale français, une nouvelle fois, juste avant la mi-temps sur un service de Lionel Messi qu’il a concrétisé d’une frappe enroulée parfaite (45′).

Publicité »

En seconde période, le Paris Saint-Germain a remis le pied sur le ballon après avoir laissé la possession à l’ASM en première mi-temps, mais aucune des deux équipes n’a trouvé le chemin des filets.

Au classement, l’AS Monaco pointe à la huitième place. Les Monégasques recevront le Stade Rennais le 22 décembre prochain avant la trêve, après un déplacement à Paris pour affronter le Red Star en Coupe de France (19 décembre).

Le fait de jeu : Un poteau qui change tout…

On joue seulement depuis deux minutes au moment où Sofiane Diop et Wissam Ben Yedder combinent parfaitement dans la surface parisienne.

Sur une-deux parfait, le premier frappe, mais voit son tir heurter le poteau de Gianluigi Donnarumma (2′). Une action parfaite entre les deux hommes, qui avec un peu plus de réussite, auraient pu permettre à l’AS Monaco d’ouvrir le score.

Publicité »

Le joueur : Diop méritait mieux

Il aurait pu être le détonateur de l’AS Monaco. Mais sa frappe a terminé sur le poteau. Pour le reste, l’international français espoir a été l’un des rares monégasques à se montrer percutant.

>> À LIRE AUSSI : Ligue Europa : L’AS Monaco termine par un nul face à Sturm Graz

Sofiane Diop s’est affirmé ces dernières semaines comme un élèment incontournable du onze de départ de Niko Kovac. Même s’il n’a pas marqué et qu’il aurait pu se montrer encore plus dangereux, le milieu offensif monégasque a une nouvelle fois prouvé qu’il était indispensable.

Le chiffre : 3

Comme le nombre de tirs cadrés par l’AS Monaco sur 13 tentatives.

La décla’ : « Le constat est dur »

Axel Disasi : « Le constat est assez dur. Sur la première mi-temps, on a beaucoup de maîtrise. On a réussi à presser, à récupérer haut, tout en se procurant des situations. Mais contre ce genre d’adversaires, les erreurs se payent cash. Le deuxième but avant la pause nous fait mal. En deuxième période, on a arrêté de jouer. C’est dommage. »

Privacy Policy