Du 25 au 26 février, les membres d’associations caritatives de Monaco se mobilisent sur l’esplanade du Port Hercule pour cet événement éco-responsable et solidaire.

Organisée par la Société Monégasque d’Assainissement (SMA) et le Gouvernement Princier, cette collecte s’adresse à tous les particuliers, résidant en Principauté ou non. Nous sommes allés à la rencontre des associations présentes sur place.

Une action solidaire et respectueuse de l’environnement

« Jeter ou donner ? C’est vous qui choisissez ! » Telle est la devise de cette première Monacollecte. Ouverts depuis 10 heures du matin, les stands des différentes associations présentes, telles que la Croix-Rouge Monégasque et Semeurs d’espoir, reçoivent les passants qui arrivent avec des sacs remplis d’affaires dont ils ne se servent plus.

Sur la liste, quelques vêtements et objets utiles (jouets, électroménagers, informatique…) sont laissés aux membres d’associations. Le tout sera ensuite trié, puis redistribué à des personnes qui en auront besoin. Une bonne action qui vient en aide aux personnes en situation de précarité et qui contribue à la protection de l’environnement.

Electroménagers, produits informatiques ou mécaniques, les membres d’association acceptent une grande partie des objets apportés par les passants © Jérôme Vinette

Charlotte Giannola, membre de Mission Enfance, explique que « tout ce qui est amené est nettoyé et réparé. Chaque année, des conteneurs de 40 pieds remplis de ces affaires sont envoyés vers des pays où les familles et les enfants sont dans le besoin, comme en Afrique ou en Asie. » Des premiers cartons de jouets sont déjà arrivés, et d’autres seront déposés d’ici samedi.

LIRE AUSSI : C’est à vous ! Vos meilleures astuces pour réduire vos déchets à Monaco

Des stands et animations de sensibilisation

Cette Monacollecte est aussi une campagne de sensibilisation. Grâce aux stands et aux animations, les passants découvrent les différentes méthodes de recyclage.

Du côté du stand de Recyclage VR, Kévin et Daniela proposent un jeu de réalité virtuelle dans lequel le particulier devra trier des objets dans les conteneurs correspondants. « L’avantage de ce jeu est de voir si on trie correctement ses déchets. Cela permet aussi de se rendre compte des erreurs que l’on a tendance à faire avec certains objets comme le frigo ou le verre cassé », expliquent-ils.

Le stand de réalité virtuelle de Recyclage VR propose un jeu éducatif sur le recyclage et le tri des déchets. © Jérôme Vinette

Autre particularité, le stand de démonstration de recyclage en continu. Johé Bruneau est artisan plasticien, il est venu avec sa « Machine Precious Plastic ». Comme son nom l’indique, elle récupère les déchets en plastique afin qu’ils soient réutilisés sous une autre forme. « Pour nous, le déchet plastique est une ressource précieuse et durable, explique Johé. Avec ceci, nous pouvons créer de nouveaux objets, comme des manches pour des brosses à dent, des porte-savons ou des mousquetons, entièrement faits en plastique recyclé. »

Johé Bruneau, artisan, en plein travail de recyclage de plastique en tout genre (bouteilles, jouets, capuchons…) © Jérôme Vinette

Il est essentiel de se mobiliser

Samuel Le Bihan, comédien et parrain de la première Monacollecte.

Cette grande collecte offre ainsi une seconde vie aux objets et contribue à la protection de l’environnement. Un projet que Samuel le Bihan prend à coeur. « C’est une cause qui me touche particulièrement et pour laquelle je suis moi-même très investi. C’est pourquoi j’ai créé en 2014 l’association Earthwake, qui oeuvre à développer des solutions de recyclage des déchets plastiques dans les pays émergents. Il est urgent de mettre en place des solutions efficaces et pragmatiques. »

La Monacollecte se poursuit jusqu’au samedi 26 février 2022 (entrée libre). Si vous aussi, vous avez des objets dont vous ne vous servez plus, c’est le moment de faire le grand ménage !