Publicité »
Brève

La Principauté fait part de son inquiétude concernant le recul des droits des femmes

Principaute-Monaco
DR

Isabelle Berro-Amadeï est intervenue à l’occasion du Segment de haut niveau de la 49e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

La Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération a tenu à rappeler que la pandémie de Covid-19 avait des conséquences directes sur la réalisation des droits de l’homme et la pleine jouissance des libertés fondamentales, notamment pour les personnes les plus vulnérables.

Publicité

Elle a également fait part de la préoccupation de la Principauté quant au recul des droits des femmes constaté ces derniers mois dans plusieurs régions du monde, notamment en Afghanistan. Isabelle Berro-Amadeï a appelé le Conseil des droits de l’homme à continuer de se pencher sur cette question prioritaire.

LIRE AUSSI : Guerre en Ukraine : Monaco fait entendre sa voix sur la scène internationale

Publicité »

Tout comme la lutte contre les violences à l’égard des enfants, une autre priorité défendue par la Principauté. La Ministre a saisi cette occasion pour informer le Conseil des droits de l’homme de l’adoption récente de la loi relative à la lutte contre le harcèlement et la violence en milieu scolaire.

Enfin, Monaco a également apporté un soutien politique à la résolution internationale visant à la reconnaissance universelle du droit à un environnement sûr, propre, sain et durable, qui avait été adoptée par le Conseil en 2021.