Publicité »
Publicité »
Interview

Monaco Friends of Japan : « Le Japon intrigue autant qu’il attire »

amfj-banniere-port-monaco
Association Monaco Friends Of Japan

L’Association Monaco Friends of Japan (AMFJ) dévoile la culture nippone à tous les résidents de Monaco.

Publicité

Depuis l’ouverture politique et commerciale du Japon aux pays étrangers en 1853, l’Occident n’en finit pas de s’intéresser à la culture singulière du pays du Soleil Levant. Grâce à l’avènement des mangas, des jeux-vidéos, des sushis ou autres ramen et tonkatsu, le Japon est devenu un pays tendance où chacun rêve d’aller. Pays du zen, proche de la nature et parallèlement à l’avant-garde des technologies, le Japon « intrigue autant qu’il attire » selon Annie-Claire Benchimol, membre et femme du Président de l’association.

LIRE AUSSI : Zoia Skoropadenko, artiste atypique au Jardin japonais de Monaco

À Monaco, le Jardin Japonais voulu par le Prince Rainier III en 1994 a permis d’attiser l’intérêt pour le pays des cerisiers. À présent, l’Association Monaco Friends of Japan, créée en 2019, le complète et participe au rayonnement de la riche culture japonaise en plus de renforcer les relations entre la Principauté et le Japon.

Ainsi, à travers les arts, les us et coutumes, le sport et l’économie, l’association souhaite partager son amour du Japon et propose, chaque mois, au moins une activité. En trois ans, l’AMFJ a développé, à la Maison des Associations, des cours d’Ikebana, un art floral japonais, de manga, de calligraphie ou encore d’initiation au japonais pour les enfants.

L’association ne s’arrête pas là puisque le samedi 7 mai avait lieu la fête des enfants au Jardin Japonais. De nombreuses animations y étaient organisées comme un spectacle de tambours japonais, une cérémonie du thé et plusieurs ateliers ludiques destinés aux enfants.

L’AMFJ, ce sont aussi des concerts qui reprennent les classiques d’hier et d’aujourd’hui grâce notamment à l’Ensemble Iris, constitué de deux sopranos, Yukako Custo Hiramori et Chinatsu Saito de Lagasnerie, une harpiste, Mutsuko Uematsu et une pianiste, Sabine Bernardi. L’émotion dégagée par la musique est universelle et se perçoit naturellement. La traduction des paroles reste tout de même affichée en fond, pour ceux qui veulent percer le sens exact des mots.

Enfin, en 2021, la première édition du Monaco Sake Award était lancée au Yacht Club de Monaco. L’idée était de faire découvrir le saké à un panel de jury prestigieux tels que Stéphane Valéri, Président du Conseil national, Christian Garcia, Chef de cuisine du Palais Princier ou encore Patrice Frank, Chef sommelier des caves de l’Hôtel de Paris. Les alcools gagnants ont ensuite été proposés au grand public pendant le concert de l’Ensemble Iris. Fort de son succès, une prochaine édition est déjà prévue et devrait se dérouler en octobre 2022.

amfj-sake-award
© Association Monaco Friends of Japan

Des projets plein la tête

Malheureusement entravée par le Covid-19 dès sa création, l’association est pleine de ressources et peut compter sur une équipe dynamique et pleine d’idées qui n’espère qu’une chose : faire découvrir la culture japonaise aux habitants de la Principauté. Yukako Custo Hiramori, secrétaire adjointe de l’association, apprécie d’ailleurs tout particulièrement « l’ouverture d’esprit » et le multiculturalisme de Monaco.

L’association ne compte pas en rester là et réfléchit déjà à de nouveaux projets comme l’extension des cours de japonais aux adultes, des activités en lien avec le cinéma et peut-être même des cours de cuisine japonaise.

Plus d’infos : Association Monaco Friends of Japan