Les halles du marché de la Condamine ont accueilli la deuxième édition du Munegu Repair Cafe ce samedi.

Ils sont huit, assis et alignés devant les tables du marché de la Condamine : sept hommes et une femme, tous membres de l’association Repair Cafe de Nice. Pendant les trois prochaines heures, ils vont réparer – gratuitement – toutes sortes d’objets du quotidien.

La première édition, le 4 avril dernier, avait beaucoup plu et le public semble de nouveau au rendez-vous. On fait déjà la queue dans les halles du marché, seulement dix minutes après le début de l’évènement.

Appareils électriques et vêtements bienvenus

« La dernière fois, j’ai eu 40 personnes et je sens que je vais en avoir encore plus aujourd’hui » sourit Brigitte, sur une table un peu à l’écart du groupe. Devant elle, une machine à coudre que la membre de l’association semble connaître par cœur. « Les gens viennent pour des petites déchirures ou des trous dans leurs vêtements », nous explique-t-elle avant de reprendre sa discussion avec sa « cliente » actuelle, venue pour une couture manquante dans sa veste.

© Paul Charoy / Monaco Tribune

Sur les tables derrière Brigitte trônent des aspirateurs, grille-pains, cafetières ou encore lampes de chevet. La règle de l’évènement est simple : le public ne peut amener que du matériel transportable. De quoi occuper les mains des bricoleurs quelques minutes, voire quelques dizaines, et pouvoir satisfaire le plus grand nombre.

LIRE AUSSI : PHOTOS. Entre théorie et pratique, nous avons testé l’atelier anti-gaspi

Réparer oui, mais dans quel but ? « La principale volonté de l’évènement, c’est de réduire les déchets, tout ce qu’on peut éviter de mettre la poubelle en donnant une seconde vie » décrit Marjorie Crovetto, 2ème Adjointe de la Mairie de Monaco, en charge du Cadre de vie, de l’Environnement et du Développement Durable. L’élue est d’ailleurs enchantée de voir le succès du Munegu Repair Cafe : « La prochaine édition sera le 10 septembre et ensuite, chaque premier samedi tous les deux mois ».

Le plaisir de la réparation

Pendant ce temps, on discute et on répare à tour de bras. D’un côté, la machine à café presque neuve de Marianne et de l’autre, un aspirateur vieux de trois ans d’une seconde habituée, qui attend l’évènement depuis plusieurs semaines. Pour les deux « clientes », la volonté de « ne pas jeter un objet qui peut encore fonctionner » a été la raison de leur venue.

© Paul Charoy / Monaco Tribune

En face de Marianne, Jean manipule avec expertise la machine. Le rendez-vous monégasque plaît beaucoup à ce bricoleur du dimanche et membre du Repair Cafe de Nice depuis 15 ans : « On en apprend beaucoup nous aussi puis, ça nous permet d’être avec les gens et de passer un bon moment ».

Au total, 33 personnes ont pu profiter d’une réparation gratuite, un chiffre en augmentation en comparaison à la première édition.

Pour les curieux, rendez-vous donc en septembre pour participer au prochain Munegu Repair Café.