Comme son trisaïeul, le Prince Albert Ier, le Souverain s’intéresse de plus en plus à l’histoire de l’humanité.

Le Prince Albert II n’en finit plus de voyager cet été. Après sa rencontre avec la Famille Royale de Norvège et le Pape François au Vatican, le Souverain s’est rendu, mardi 26 juillet, en Espagne. Plus précisément dans les grottes de la sierra d’Atapuerca, près de Burgos.

monaco-prince-albert-grotte-visite
© G. Luci / Palais Princier

Accompagné de l’ambassadrice monégasque en Espagne, Catherine Fautrier-Rousseau, le Prince Albert II a visité le site préhistorique de la sierra d’Atapuerca où reposent de nombreux fossiles d’hominidés. C’est d’ailleurs sur ce site que le plus ancien homme du genre Homo a été découvert et nommé Homo antecessor.

Pour l’occasion, le Souverain avait troqué son costume traditionnel pour une tenue d’archéologue, plus appropriée à la situation. Lors de sa visite, il a ainsi pu voir la dernière découverte faite sur le site. En effet, cet été, un os de la mâchoire d’un hominidé, datant d’il y a quatre cent mille ans, a été déterré.

Un musée sur l’évolution de l’espèce humaine

Le Prince Albert II a profité d’être sur les lieux pour visiter le Musée de l’Evolution humaine à Burgos. Selon le musée, le Prince aurait été surpris d’apprendre que les fossiles présentés au public étaient les originaux.

Dans ce musée, le Souverain a pu découvrir de nombreux restes humains mais surtout, le squelette reconstitué de l’Homo antecessor, vieux d’un million d’années.

prince-albert-ii-fossiles-musee-espagne-compressed
© G. Luci / Palais Princier