Publicité »
Analyse

Pourquoi l’arrivée de Malang Sarr pourrait être un joli coup pour l’AS Monaco ?

Malang-Sarr-AS-Monaco
AS Monaco

L’AS Monaco a officialisé sous forme de prêt l’arrivée du défenseur central français (23 ans) en provenance de Chelsea. Attendu depuis longtemps, la venue d’un axial à même de densifier la charnière s’est enfin concrétisée. Sans Ligue des champions, la question est maintenant de savoir si Malang Sarr débarque pour compléter l’axe ou pour succéder à Benoît Badiashile.

Parce qu’il connaît parfaitement la Ligue 1

C’est l’histoire d’un joueur précoce, qui a pointé le bout de son nez en équipe première à l’âge de dix-sept ans. Lancé dans le grand bain lors de la saison 2016-2017 aux côtés de Dante, Malang Sarr a disputé au total pas moins de 119 matchs avec l’OGC Nice au cours des quatre saisons pleines qu’il a passé au sein de son club formateur.

Publicité
©OGC Nice

Né à Nice, originaire du quartier des Moulins, l’imposant défenseur central a tout connu sous le maillot du GYM. De l’école de football à l’équipe première, en passant par le nouveau centre d’entraînement et le passage de témoin entre le stade du Ray et l’Allianz Riviera, Malang Sarr est l’un des symboles de la formation niçoise.

Une arrivée qui n’est pas s’en rappeler le destin d’un certain Benoît Badiashile. Avec plus de cent matchs de Ligue 1, le défenseur passé par Chelsea et le FC Porto connaît le championnat de France sur le bout des doigts et son intégration ne devrait poser aucun problème. Surtout dans une région qu’il connaît par coeur.

Parce qu’il a encore une marge de progression

Avec déjà six saisons chez les professionnels au compteur, Malang Sarr dispose d’une solide expérience pour son jeune âge. À 23 ans, l’ancien international français espoir a encore de quoi progresser, notamment dans la régularité de ses prestations. Certain de son potentiel, Chelsea n’avait d’ailleurs pas hésité à lui proposer un contrat de cinq ans au sortir de ses quatre années niçoises.

Publicité »

Si depuis son départ de l’OGC Nice, Malang Sarr a vu son temps de jeu fondre comme neige au soleil, après un prêt au FC Porto et une saison à Chelsea où il a été barré par la concurrence féroce à son poste (Thiago Silva, Antonio Rüdiger, Andreas Christensen, Cesar Azpilicueta, Trevoh Chalobah…), l’ancien aiglon devrait trouver à Monaco un terrain propice pour se relancer.

Mais au sein d’une défense centrale jeune, avec Benoît Badiashile (21 ans) et Axel Disasi (24 ans), Malang Sarr pourrait manquer d’un soutien d’expérience, comme a pu l’être Pepe à Porto. À moins que Guillermo Maripan (28 ans) ne remplisse se rôle. Ou même l’arrivée d’une nouvelle recrue dans ce secteur.

Parce qu’il apporte une nouvelle solution dans l’axe…

L’élimination de l’AS Monaco au troisième tour préliminaire de la Ligue des champions a peut-être changé la donne. Gaucher, comme Benoît Badiashile, le défenseur prêté par Chelsea pourrait en réalité débarquer sur le Rocher pour remplacer ce dernier.

Avec une nouvelle année sans Ligue des champions, les dirigeants monégasques ne devraient pas retenir Badiashile en cas d’offre à la hauteur de leur espérance. Si un grand club européen propose une somme avoisinant les 50 millions d’euros, le natif de Limoges devrait plier bagages.

Publicité »

LIRE AUSSI : AS Monaco : La saison 2022-2023 en 10 questions

Malang Sarr pourrait ainsi former la charnière aux côtés d’Axel Disasi et/ou d’une deuxième recrue dans ce secteur (Éric Bailly ?) en fonction du système de jeu mis en place par Philippe Clement, en 4-4-2, en 4-2-3-1 ou en 3-4-3.

Habitué à évoluer axe gauche dans une défense à trois lors de ses rares apparitions avec Chelsea, Sarr l’est tout autant dans une défense à quatre. En cas de départ de Benoît Badiashile, l’ancien niçois serait rapidement amené à être titulaire.

…mais aussi sur le côté gauche

Ce n’est pas son poste préférentiel, là où ses qualités sont décuplées. Mais à Nice, voir même parfois à Porto, Malang Sarr a déjà évolué comme arrière gauche, dans une organisation à quatre défenseurs.

À un poste où Caio Henrique et Ismail Jakobs occupent respectivement le rôle de titulaire et de remplaçant, le Niçois pourrait offrir une troisième solution à son entraîneur en fonction des absences.

À terme, Malang Sarr pourrait même devenir la principale alternative au poste d’arrière gauche derrière le Brésilien. Dans un système à trois défenseurs, avec deux pistons, Sarr serait alors exclusivement utilisé comme axial gauche, laissant le couloir à Caio Henrique ou Ismail Jakobs.

Publicité »

Parce qu’il a l’expérience de la Ligue des champions

À l’OGC Nice (3 matchs), au FC Porto (6 matchs) puis à Chelsea (2 matchs), Malang Sarr a disputé au total onze matchs de Ligue des champions. Une expérience dans la plus prestigieuse des compétitions européennes non négligeable pour un club qui devra cette année encore se contenter de jouer la Ligue Europa.

©DR

La saison dernière, Malang Sarr avait été titularisé aux côtés d’Andreas Christensen lors de la dernière journée de la phase de groupes face au Zénith Saint-Pétersbourg (3-3), avant d’entrer en jeu lors du match aller face au LOSC lors des huitièmes de finale (2-0).

Privacy Policy