Reportage

A la découverte des ateliers numériques de la Médiathèque de Monaco

ateliers-numeriques-monaco-mediatheque
Monaco Tribune

Des ateliers individuels et collectifs, entièrement gratuits, sont proposés chaque semaine pour aider toute personne désireuse d’en apprendre davantage sur les outils numériques.

Publicité

Lorsque nous entrouvrons la porte de la salle de projection de la vidéothèque de Monaco, l’heure est à la concentration. Trois femmes, chacune face à un ordinateur mis à disposition, écoutent avec la plus grande des attentions les explications de Virginie Frappa, médiateur numérique à la Médiathèque.

Deux fois par semaine, cette dernière anime des ateliers numériques collectifs. Un dispositif créé il y a deux ans, entièrement gratuit et ouvert à tous, pour aider chacun et chacune à se familiariser avec les outils et la culture numériques, autour de thématiques précises. De l’initiation informatique à la recherche sur le web, en passant par la sécurité : chaque atelier, d’une durée oscillant entre 1h30 et 2 heures, permet aux participants d’être accompagnés pas à pas.

« On suit une trame, et les apprenants s’exercent sur nos ordinateurs. C’est aussi un lieu d’échange, pas uniquement un lieu de formation. Ça crée des liens entre les participants », explique Virginie Frappa.


Ces cours, pour l’instant limités à quatre personnes par atelier, rencontrent un franc succès. En témoigne Hélène, l’une des participantes. Ce mercredi, elle assistait à sa seconde session et elle nous a confié avoir hâte d’assister à la prochaine : « C’est passionnant et la personne qui dispense ces cours nous met à l’aise. Les compétences sont exprimées d’une façon extrêmement simple, elle a l’intelligence de l’explication. (…) Je voulais augmenter mes connaissances dans la pratique de l’ordinateur. (…)

Pour moi, c’est important d’être toujours à la recherche de quelque chose de nouveau à apprendre. Je suis vite dépassée, pour remplir des dossiers sur l’ordinateur ou des documents officiels… Avec ces ateliers, ça devient plus simple ! Je crois que tout le monde devrait faire ça, même si cela paraît ardu. Il faut bien sûr accepter qu’on ne peut pas tout apprendre en une seule séance. »

Impact environnemental et identité numérique : de nouvelles thématiques abordées

Si ces ateliers s’adressent notamment aux séniors, pour pallier la fracture numérique, ils sont en réalité ouverts à tous les âges et à tous les niveaux. Deux nouvelles thématiques répondent d’ailleurs à de récentes problématiques et peuvent ainsi intéresser les plus jeunes : l’impact environnemental du numérique et la protection des données personnelles et de l’identité numérique.

« Aujourd’hui, il faut prendre conscience de la matérialité d’internet, souligne Virginie. On a voulu tout dématérialiser, notamment dans les services publics et les démarches administratives, alors qu’en fait, ce n’est pas du tout dématérialisé. Il faut comprendre que tout cela s’appuie sur des infrastructures qui ont un impact et une empreinte écologiques.

Toutes ces données sont tangibles, car elles sont enfermées dans des infrastructures très matérielles, qui ont un coût énergétique, une consommation… Le but est de montrer l’impact du numérique sur l’environnement et de proposer des éco-gestes à mettre en place pour réduire cet impact.

L’autre thématique est aussi d’actualité : aujourd’hui, de plus en plus, on entend parler de cette fameuse identité numérique mais pour une grande partie de la population, c’est un petit peu obscur. Il faut qu’ils comprennent ce qu’est l’identité numérique, pour la préserver et pour essayer de faire en sorte qu’elle soit maîtrisée par l’usager. (…) Nous proposons aussi des ateliers spécifiquement adressés à la jeunesse, qui ont une approche pédagogique sur l’éducation aux médias. »

La Médiathèque propose également des ateliers individuels, toujours gratuits mais sur rendez-vous. Les participants apportent alors leur propre matériel et peuvent poser toutes leurs questions à Virginie, qui les aiguille et les accompagne pendant près d’une heure.

LIRE AUSSI : Les services numériques rendent-ils la vie plus facile à Monaco ?

Développer la « culture du libre sur le numérique »

Smartphone, ordinateur, tablette, liseuse, objet connecté… Virginie Frappa effectue une veille constante pour être sûre de répondre à un maximum de questions : « Ces ateliers individuels nous permettent d’avoir un échange sur des questions précises. (…) Les participants viennent avec leurs outils et leurs questions et j’essaie d’y répondre au maximum. (…) Parfois, ils me posent des colles, donc je vais chercher l’information pour la session suivante, mais je maîtrise tout de même un certain nombre d’outils de par mon expérience. »

En parallèle, Virginie a créé, sur le site internet de la Médiathèque, une « sitothèque » en accès libre et gratuit. De nombreux liens, vérifiés au préalable, y sont répertoriés et regroupés par thématiques, pour que les participants puissent continuer leur apprentissage à la maison et avoir accès à un maximum d’informations, notamment sur les services publics en ligne.

Et à l’instar du numérique, en perpétuelle évolution, Virginie Frappa continue de réfléchir à de futurs projets. Parmi eux, proposer des ateliers sur « la culture du libre », pour faire découvrir aux participants les alternatives existantes aux logiciels propriétaires payants : « c’est une démarche d’inclusion de la population. Par exemple, aujourd’hui, certains étudiants ne peuvent pas accéder au Pack Office, alors que c’est indispensable pour leurs études. Ils ont l’alternative gratuite Libre Office, qu’ils ne connaissent pas forcément. (…) On peut trouver aussi des alternatives aux Gafam, pour « dégoogleliser » nos pratiques. »

Plus d’informations :

  • Ateliers collectifs les mercredis et vendredis (9h00-10h00 / 10h30-11h30)
  • Ateliers individuels les mardis et jeudis (14h30-15h15 / 15h30-16h15 / 16h30-17h15)
  • Gratuit
  • Inscriptions obligatoires, en fonction des places disponibles, à l’accueil de la Bibliothèque Louis Notari ou par téléphone au +377 93 15 29 40
  • Liste des ateliers proposés sur le site internet de la Médiathèque
  • Attention : ces ateliers ne prévoient pas de dépannages ou de réparations informatiques.