Dans cette nouvelle séries d’articles, Monaco Tribune se penche sur les différentes transitions opérées en Principauté, dans le domaine du numérique, de l’énergie ou des transports et de leur impact sur les usagers locaux. Ce premier article est consacré à la question des téléservices.

Place au numérique ! Depuis plusieurs mois, la Principauté tente de simplifier les démarches administratives en multipliant les services en ligne. En déployant tout d’abord le réseau 5G et la fibre, Monaco a également développé ses téléservices.

Dans le domaine du transport, par exemple, l’application Monapass permet désormais d’acheter ses tickets de bus en ligne et de les valider directement grâce à un QR Code sur son téléphone. Pour ceux qui utilisent leur voiture, Monaco Parkings et Your Monaco simplifient la conduite en indiquant les emplacements disponibles et les temps de parcours.

Révolution également dans le domaine médical, où les patients peuvent prendre rendez-vous chez le médecin directement grâce à l’application Monaco Santé.

Enfin, les démarches administratives devraient être simplifiées, grâce à l’identité numérique et à la récente ouverture de Monguichet.mc.

Des correctifs à opérer

Face à cette avalanche de nouveaux services, les utilisateurs sont plutôt partagés. Certains sont enchantés, en particulier de l’application Monapass : « Je l’utilise au quotidien ! Plus besoin d’avoir une carte et d’ouvrir son porte-monnaie, » témoigne un usager par message privé.

Une deuxième utilisatrice renchérit : « C’est super facile et toutes les prestations sont excellentes ! » Une troisième utilisatrice se dit ravit de ce système « tellement pratique. »

D’autres, en revanche, ont soulevé quelques problèmes et bugs à corriger. Serena regrette sur notre page Facebook que l’application Monapass soit si facile à utiliser pour l’achat de billets, mais trop contraignante pour leur validation avec le QR Code.

mobee-monaco
Mobee / © Gouvernement Princier

Julien Dejanovic, Directeur des Services Numériques, est conscient du problème. « C’est un coup de main à prendre : le QR Code doit être éloigné du lecteur. Des vidéos vont être diffusées dans les bus et des campagnes vont être réalisées pour que les utilisateurs comprennent le fonctionnement de ce système. »

De son côté, Valérie, l’une de nos lectrices, espère quelques améliorations : « C’est top ! Mais cela ne marche bien qu’avec Monaco Telecom, or, il faudrait que la flexibilité soit de qualité supérieure pour Mobee et Monapass avec les autres opérateurs comme Orange, Free, SFR, Bouygues, etc. »

À ce sujet, Christophe Pierre, Directeur de la Direction des Plateformes et des Ressources Numériques, répond : « La question de la couverture réseau pour les personnes ayant des abonnements tiers est bien identifiée au sein du Gouvernement Princier. Une réflexion est en cours afin de proposer des solutions à moyen terme. »

Tout ce qui est faisable en numérique l’est aussi de manière plus classique

Julien Dejanovic, Directeur des Services Numériques

>> À LIRE AUSSI : La fréquence des bus de la ligne 3 bientôt augmentée ?

Une contrainte pour les séniors ?

Si ces détails pourraient faire l’objet de correctifs, pour les utilisateurs les plus âgés, cette révolution numérique est inquiétante : « Pour les seniors, et nous sommes nombreux à Monaco, je n’arrive pas à me servir de tous ces changements numériques. Pas plus tard qu’hier, à la poste je ne peux plus envoyer de colis à mes petits enfants qui vivent au Canada. Je dois tout faire par internet… si je n’y arrive pas, plus de colis… » témoigne une utilisatrice.

Julien Dejanovic se veut rassurant : « D’une part, le numérique n’est pas imposé : tout ce qui est faisable en numérique l’est aussi de manière plus classique. (…) Nous proposons également une assistance humaine au 98 98 95 99, pour que toute personne puisse être aidée si elle rencontre des difficultés. Nous allons en parallèle réfléchir à des actions concrètes pour aider toutes ces personnes qui n’ont pas d’appétence particulière avec le numérique, en particulier pour nos séniors. »

Le Directeur des Service Numériques a par ailleurs ajouté que de nouveaux services devraient faire rapidement leur apparition en Principauté. Les demandes d’attribution de logements devraient par exemple être réalisables en ligne d’ici fin décembre. Le Gouvernement prévoit également la création d’un porte-document virtuel, ainsi que d’un service où les utilisateurs qui le souhaitent n’auront à enregistrer leurs démarches qu’une seule fois pour qu’elles soient prises en compte par plusieurs services administratifs.

>> À LIRE AUSSI : Pourquoi la réalité virtuelle révolutionnera bientôt votre quotidien ?