Ce 23 juillet, le Gouvernement princier a présenté un site, Your Monaco, et deux applications, Urban Report et Waze. Leur objectif : « renforcer le lien » entre l’Administration, les Monégasques et les Résidents. Présentation.

Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Equipement, l’Environnement et l’Urbanisme et Georges Gambarini, responsable du programme Smart City à la Direction des Services Numériques, ont présenté le 23 juillet trois outils numériques dans l’idée « de mieux informer la population et être à son écoute ».

Le site internet Your Monaco a pour ambition de rassembler toutes les informations de la Principauté sur un même site. Disponible en français, anglais et italien, il est divisé en quatre grandes catégories : Mon quotidien, Ma ville, Mon environnement et Mes services urbains. Ces thèmes sont déclinés en une quarantaine d’articles illustrés et possèdent chacun une carte avec des points d’informations géolocalisés. En vous rendant sur la carte de la catégorie « Ma ville », vous pouvez par exemple localiser tous les chantiers en Principauté. En adaptant ses préférences et en indiquant sa géolocalisation, le site peut aussi être entièrement personnalisé.

Une application et un partenariat

Urban Report, permet aux usagers de signaler un problème sur un chantier de construction ou des travaux de voirie. Le signalement est ensuite transmis au Département de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme (DEEU). « Ils [les usagers] permettent à l’État de mieux répondre à leurs besoins en de co-construisant un meilleur environnement urbain », explique Georges Gambarini.

Monaco participe également au programme de l’application de navigation Waze, nommé « Waze for Cities ». Ce dernier vise à obtenir des données et des statistiques plus précises afin d’intégrer les spécificités locales de chaque ville. « Les 32 panneaux à messages variables permettent de communiquer ces informations directement aux conducteurs en temps réel, notamment afin de rediriger le trafic en cas de fermeture de voies ou d’incidents », précise le Gouvernement.