Brève

Le Conseil national et SheCanHeCan célèbrent la Journée Internationale de la Fille

journee-internationale-fille-monaco-conseil-national-shecanhecan
Conseil national

Depuis cinq ans, le Conseil national s’allie à l’association SheCanHeCan pour cette journée dédiée à l’égalité homme-femme.

Ce mardi 11 octobre, à l’occasion du dixième anniversaire de la Journée Internationale de la Fille, le Conseil national a réuni dans son Hémicycle des femmes élues dans différentes institutions et de jeunes élèves de la Principauté. Aux côtés des élues, l’association SheCanHeCan, avec qui le Conseil national collabore depuis cinq ans pour cette journée, afin de mettre en avant les actions de l’association.

L’objectif : parler de l’importance de l’égalité homme-femme, dès l’enfance, et aborder plusieurs problématiques, comme la place des femmes dans la société, leurs droits, les discriminations et injustices auxquelles elles font face, mais aussi les avancées réalisées à Monaco, telles que la loi « contrat de vie commune » ou la dépénalisation de l’avortement.

LIRE AUSSI : SheCanHeCan : l’égalité, un combat de tous les jours

« C’est maintenant : nos droits, notre futur »

Cette cérémonie était d’autant plus symbolique que la Présidente du Conseil national, Brigitte Boccone-Pagès, a été élue la semaine dernière à la tête de l’Hémicycle, devenant ainsi la toute première femme Présidente de l’institution depuis sa création. « Cette année est plus particulièrement dédiée au thème « c’est maintenant : nos droits, notre futur ». Élargissons notre vision à l’échelle de la planète : oui, c’est maintenant qu’il faut agir. Quand il faut lutter contre les injustices, « plus tard » et très souvent synonyme de « trop tard » ! Crise du Covid, guerre en Ukraine, pauvreté : quelle que soit la raison, ce sont toujours les jeunes filles qui en subissent, les premières, les conséquences, trop souvent au péril de leur vie. On estime, mais les chiffres sont très certainement supérieurs, à près de 640 millions le nombre de femmes victimes de violences, et à près de 50 000 celui de celles qui meurent suite à ces violences. Alors, oui, les femmes peuvent dire « c’est maintenant : nos droits, notre futur » », a-t-elle souligné.

Vibeke Thomsen, Présidente de SheCanHeCan, en a profité pour aborder, auprès de Monaco Info, le nouveau projet lancé en début d’année par l’association : Monarègles, qui vise à « encourager toutes les entreprises, institutions et établissements scolaires à fournir des protections périodiques gratuitement (…) pour casser le tabou autour des règles et pour créer un environnement professionnel plus inclusif pour tous et pour toutes. »