Brève

Monaco, un peu plus près des étoiles

bureau-affaires-spaciales-monaco
DR

La Principauté, via son Bureau des Affaires Spatiales, a rejoint la Fédération Astronautique Internationale.

Dimanche 18 septembre 2022, à l’occasion du Congrès international d’astronautique, les membres de la Fédération Astronautique Internationale (IAF) – établis sur 72 pays, avec la participation de 59 agences spatiales, dont la NASA– ont voté pour que le Bureau des Affaires Spatiales de la Principauté de Monaco intègre la Fédération.

Avec cette adhésion, la Principauté confirme sa volonté de participer au développement du secteur spatial. Si elle n'envisage pas d'avoir un programme spatial à part entière, elle souhaite aider à une meilleure évaluation et compréhension de la crise environnementale. En effet, les données qui nous arrivent de l'espace permettent d'étudier le réchauffement climatique, la disparition de la biodiversité ou encore le plastique présent dans les océans... Autant de sujets au cœur des préoccupations du Prince Albert II.

Garder un œil sur les télécommunications

Puisque le fonctionnement des systèmes d’informations de la Principauté repose en partie sur les systèmes spatiaux de télécommunications, le Bureau des Affaires Spatiales (relevant de la Délégation Interministérielle chargée de la Transition Numérique) sera attentif aux problématiques des télécommunications par satellite.

Il gardera un oeil également sur l'exploration spatiale, car plusieurs sociétés ou start-ups monégasques sont impliquées dans ce secteur. L'objectif est d'établir un pont entre elles et de manière générale entre les acteurs du spatial monégasque et les programmes spatiaux internationaux. Un point d'honneur sera par ailleurs mis pour la sensibiliser la jeunesse sur la diversité des activités spatiales et leurs débouchées professionnelles.