Récit

Un bouclier tarifaire pour soulager la facture d’énergie des particuliers et entreprises monégasques

pierre-dartout
© Archives / Direction de la Communication

La hausse du prix de l’électricité pour les particuliers et les petites entreprises sera de 15%, au lieu des 75% envisagés.

Pierre Dartout a dévoilé ce mercredi 16 novembre les grandes orientations énergétiques du Gouvernement Princier pour protéger le pouvoir d’achat des résidents et la compétitivité des entreprises de la Principauté. « Monaco n’échappe pas à la crise », constate le Ministre d’État, qui rappelle que Monaco dépend de son voisin français pour son électricité.

30 millions d’euros via le bouclier tarifaire

Au même titre que la France fin 2021, le Gouvernement Princier a décidé d’instaurer un bouclier tarifaire pour aider les ménages et entreprises à faire face à la hausse du prix de l’électricité.

  • Pour les particuliers et les petites entreprises (tarif bleu) : le prix de l’électricité augmentera de 15%. Sans l’intervention du Gouvernement, cette augmentation serait de 75%.
  • Pour les moyennes entreprises (tarif jaune) : le prix de l’électricité augmentera de 35% contre 65%.
  • Pour les grosses entreprises (tarif vert) : le prix de l’électricité augmentera de 45% contre 90%. Dans cette catégorie, figurent la SBM, le CHPG ou encore l’administration publique.

Ce dispositif entrera en vigueur dès le 1er janvier 2023 et sera maintenu tout au long de l’année. Il coûtera à l’État monégasque près de 30 millions d’euros.

Pourquoi avoir attendu 2023 ? « Nous n’avons pas eu besoin de mettre en place un bouclier tarifaire en 2022 car nos approvisionnements avaient été effectués avant l’envolée des prix », explique Céline Caron-Dagioni, Conseiller de Gouvernement-Ministre pour l’Equipement, l’Environnement et l’Urbanisme.

Et pourquoi ne pas avoir aligné tout le monde sur le taux de 15% ? « D’abord parce que cela aurait coûté trop cher, ensuite pour inciter à faire des économies d’énergie », répond à son tour le Ministre d’État.

19°C maximum dans les bâtiments publics

Le Gouvernement donne l’exemple. Il a choisi d’appliquer des mesures contraignantes dans le secteur public et incitatives dans le secteur privé. Dans les bâtiments publics par exemple, la règle sera de se chauffer à 19°C maximum. L’Exécutif précise cependant qu’une tolérance de +2°C sera accordée notamment dans les écoles, les maisons de retraites et au sein du CHPG.

Il y a un effort collectif à faire, nous sommes tous concernés.

Pierre Dartout, Ministre d’État

Autre changement : l’extinction des feux à 22 heures pour les abribus et les bâtiments publics.

6 grandes recommandations pour le privé

Concernant le secteur privé, le Gouvernement mise sur la confiance. Après avoir consulté les professionnels des secteurs économiques majeurs à l’image de la FEDEM (Fédération des Entreprises Monégasques), l’UCAM (Union des Commerçants et Artisans de Monaco) et le Grimaldi Forum, voici les 6 grandes recommandations établies :

  • Ne pas chauffer/climatiser de manière excessive les endroits ouverts et régler le chauffage à 19°C maximum (avec une tolérance de +2°C).
  • Pour les commerces, extinction des enseignes lumineuses, type vitrine, à partir de 23 heures.
  • Eteindre l’éclairage, le chauffage et la climatisation dans les espaces inoccupés dans les commerces, les bureaux ou chez soi. Eviter également les radiateurs d’appoints.
  • Eteindre les appareils en veille comme les ordinateurs (les appareils en veille représentent 10% de la consommation d’électricité des ménages).
  • Favoriser la mobilité douce (marche, vélo, transports en commun).
  • Acheter du matériel économe en énergie (le Gouvernement réactive l’aide pour soutenir les achats catégorisés A).

Pour rendre ces mesure attractives, une campagne de communication sera lancée dans le courant de la semaine.


Noël quelque peu boulversé

Déception pour beaucoup : il n’y aura pas de patinoire cette année à Monaco. Jugée « trop énergivore », elle sera remplacée par un terrain pour patins à roulettes. De même, la SBM devra renoncer à son « chemin de glace », et prévoit à la place une piste de roller aux alentours du Casino. Mais que les fans de Noël se rassurent, le Gouvernement maintient les illuminations des fêtes de fin d’année. En revanche, la moitié de l’éclairage sera éteint à partir de 23 heures. La façade du Casino, elle, sera bien illuminée les soirs des 24 et 31 décembre, mais seulement jusqu’à 2 heures du matin.