Brève

Pierre Dartout : « 2023 nécessitera beaucoup de vigilance quant à la consommation d’électricité »

Électricité Monaco SMEG
© SMEG

Au cours de sa traditionnelle cérémonie des vœux à la presse, le Ministre d’Etat a fait le point sur la guerre en Ukraine, ses conséquences pour la Principauté et ce que Monaco met en place pour en atténuer les effets.

C’est au sein de sa résidence que le Ministre d’Etat, Pierre Dartout, a adressé ses vœux à la presse monégasque ce mercredi 18 janvier. De nombreuses thématiques ont été abordées, en présence de ses Conseillers de Gouvernement-Ministres : Christophe Robino, Patrice Cellario, Jean Castellini, Céline Caron-Dagioni et Isabelle Berro-Amadei.

« 2022 a été une année difficile, 2023 ne sera pas vraisemblablement une année facile à bien des égards, mais il faut garder le moral, avoir toujours au fond de soi un esprit plus empreint d’optimisme que de pessimisme », a indiqué le Ministre d’Etat, en préambule.

Evoquant un climat international anxiogène, Pierre Dartout est revenu notamment sur la guerre en Ukraine, ses conséquences pour la Principauté, notamment économiques, et les mesures mises en œuvre pour en atténuer les effets.

« Nous avons délivré 180 autorisations provisoires de séjour pour des personnes provenant d’Ukraine, qui rejoignaient des amis ou de la famille qu’ils avaient ici. 89 enfants ont été scolarisés dans les établissements de la Principauté », a-t-il précisé.

Atténuer les effets de l’inflation

Pour ce qui concerne les conséquences économiques du conflit, Pierre Dartout constate que « la guerre a accentué les tendances inflationnistes. Monaco n’est pas coupé du monde et est aussi frappé par l’inflation. Nous observons des tensions sur le prix des matières premières, qui ont des répercussions sur certains secteurs, comme le bâtiment, mais aussi sur l’alimentation, en particulier les céréales. Nous tenons à revaloriser et à tenir compte de l’inflation, pour éviter tout dérapage dans le niveau de vie des fonctionnaires. Nous invitons le secteur privé à faire de même. »

Le Ministre d’Etat a aussi rappelé l’instauration d’un bouclier tarifaire, pour atténuer la répercussion de la hausse du prix de l’électricité et pour maintenir la compétitivité des entreprises et l’équilibre des finances publiques. « 2023 nécessitera beaucoup de vigilance, notamment quant à la consommation d’électricité. Nous tenons à inciter les entreprises à être les plus économes possibles », a-t-il ajouté.

Pierre Dartout a conclu par une note positive pour le secteur de l’hôtellerie et restauration : « nous avions peur de perdre la clientèle russe, mais nous n’avons pas enregistré de phénomènes perturbants, au contraire, puisque la saison 2022 a été tout à fait remarquable pour le secteur. »