Publicité »
Brève

L’Institut Océanographique expose partout en France

inauguration_poles_des_mondes_fragiles_greg_lecoeur_gare_et_connexions_paris_garde_lyon_20230706©Institut_oceanographique_de_Monaco_antoine_marceau 25-2
Dans la gare de Paris Gare de Lyon, les photographies de Greg Lecoeur son exposées dans le cadre de l'exposition « Pôles, des mondes fragiles » menée par l'Institut Océanographique. © Antoine Marceau / Institut Océanographique

Depuis le 3 juillet, quatre gares en France accueillent des images du photographe Greg Lecoeur, qui expose en partenariat avec Oceano Monaco.

« Le travail de Greg Lecoeur en collaboration avec l’Institut océanographique aspire à éveiller les consciences afin que chacun devienne un ambassadeur de l’Océan », écrit l’Institut monégasque. À Cannes, Marseille Saint-Charles, Nice et Paris Gare de Lyon, l’Arctique et l’Antarctique sont mis à l’honneur dans ce parcours photographique « Pôle, des mondes fragiles ».

Publicité

La beauté pour dénoncer

À Cannes, les voyageurs peuvent observer les très grandes photos à l’entrée de la gare. © David / SNCF Gares & Connexions

« Entre banquise et ours blanc au Nord, manchots empereurs et immenses déserts glacés au Sud, les photographies de Greg Lecoeur révèlent l’incroyable biodiversité des pôles. Sur fond de décors époustouflants au format XXL, l’installation « Pôles, des mondes fragiles » poursuit un triple objectif : documenter, émerveiller et sensibiliser à la protection de l’Océan ». Dans chacune des gares, une installation unique est mise en place pour donner vie au travail du photographe et attirer le regard des voyageurs.

greg-lecoeur-exposition-musee-oceanographique-monaco-compressed
Le 22 juillet, Greg Lecoeur présentait ses photographies lors du vernissage de l’exposition. © Institut océanographique de Monaco / Michel Dagnino

Le samedi 22 juillet, le vernissage de l’exposition était organisé au sein du Musée Océanographique, où une série de photographies sont également exposées. Jusqu’au 5 novembre prochain, les visiteurs pourront venir les observer dans la grande salle de conférence du Musée.

Publicité »