Publicité »
Brève

Un grand nombre de méduses observées sur les plages de la Côte d’Azur

meduse-pelagique
La Pelagia noctiluca est une méduse urticante très présente dans la mer Méditerranée et sur les rivages des plages de la Côte d'Azur. © Facebook / Carole Chenu

Il s’agit notamment de la méduse pélagique, très présente en Méditerranée et dont la piqûre provoque des démangeaisons et une sensation de brûlure.

Chaque année, le laboratoire ACRI de Sophia-Antipolis établit une carte en temps réel qui vous renseigne sur la présence récente de méduse près d’une plage. Elle existe sous forme d’application pour smartphone et c’est aux baigneurs eux-mêmes de participer à sa régulière mise à jour. Ces dernières 48h, de Villefranche-sur-mer à La Seyne-sur-Mer, elles ont refait leur apparition aux abords d’une quinzaine de plages. Depuis 24h, aucune n’a été observée à Monaco.

Publicité
Nice, Fréjus, Sainte-Maxime, Antibes, Cannes… De nombreuses villes du littoral ont vu réapparaitre les méduses en grand nombre. © Capture d’écran Carte ACRI

Soyez prudents dans l’eau !

Comment se soigner d’une piqûre de méduse ? 

Si la vigilance est de mise, il peut arriver qu’une méduse vous pique. Dans ce cas-là, trois principaux gestes sont à appliquer et ont d’ailleurs été rappelés par les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes : 

  • Retirer les filaments restés sur la peau à l’aide d’une pince, ou en grattant du sable mouillé dessus. 
  • Rincer la plaie à l’eau de mer et non à l’eau de douche qui ravive la douleur. 
  • Désinfecter à l’aide d’antiseptique 

En parallèle, voici quelques réflexes à ne pas avoir en cas de piqûre : 

Publicité »
  • Ne pas appliquer d’alcool 
  • Ne pas aspirer le venin 
  • Ne pas uriner sur la plaie, cela peut créer une surinfection 

Le plus grand risque concerne les réactions allergiques. Si vous ressentez une gêne respiratoire, des vertiges, des vomissements où que la personne piquée fait un malaise, appelez immédiatement les secours, au 15 (SAMU) ou au 18 (pompiers).