Publicité »
Brève

Y aura-t-il suffisamment de logements pour les Monégasques dans 20 ans ?

projet-larvotto-superieur-monaco-compressed
Parmi les projets en cours, celui du « Larvotto supérieur » devrait apporter 35 logements supplémentaires au parc domanial monégasque. © Atelier Boisson + Boisson Architectes

D’ici à 2040, l’Institut Monégasque de la Statistique et des Études Économiques estime que Monaco comptera 1000 Monégasques supplémentaires. Le parc domanial sera-il suffisant ?

Estimer le besoin à venir en fonction de l’évolution de la population, voilà l’objectif de cette étude sur le logement domanial publiée par l’IMSEE. En 2012 et 2017, l’Institut en réalisait déjà, en se basant également sur la capacité du parc monégasque, actuel et programmé.

Publicité

En tenant compte du dernier changement de Loi sur l’acquisition de la nationalité par mariage, l’IMSEE estime la population à 10 660 Monégasques à l’horizon 2040, soit près de 1 000 personnes supplémentaires. Du côté du parc domanial, il devrait pouvoir loger 78% des Monégasques, au-delà de l’objectif de 75% édicté par le Plan National pour le Logement Monégasque (PNLM). Plan qui envisage des opérations de 2028 à 2033 qui permettraient la création de 612 appartements supplémentaires, s’ajoutant aux 715 déjà inclus dans les livraisons prévues de 2023 à 2027.

D’ici à 2040, 78% des Monégasques devraient pourvoir être logés dans le parc domanial. © IMSEE
Publicité »

Le dernier recensement monégasque remontant à 2016, ce sont ces données que l’IMSEE a utilisé, les liants aux statistiques récoltées auprès de l’Administration des Domaines, de la Direction de l’Habitat, de la Direction de la Prospective de l’Urbanisme et de la Mobilité et des Services de la Mairie.