Publicité
Brève

Collège Charles III : l’établissement rouvre ce lundi tandis qu’une enquête a été confiée à la Sûreté Publique

college-charles-iii-compressed
Concernant l'enquête, le Parquet Général précise qu'un autre point de situation sera établi après les premiers résultats de l'enquête à partir de vendredi 16 février - © Gouvernement de Monaco

Les cours ont repris normalement ce matin, a confirmé le Gouvernement Princier dans un communiqué.

Publicité

Suite à l’incident survenu au collège Charles III mercredi 7 février au matin et au dégagement de vapeurs toxiques qui ont nécessité la prise en charge et l’évacuation d’un personnel du collège, de deux ouvriers de la société qui intervenait et de huit collégiens par les pompiers, une enquête a été ouverte.

Les doutes sont levés

Pour rappel, le Gouvernement avait, par principe de précaution, décidé de fermer l’établissement et procéder dès vendredi matin, à une série d’analyses et de tests complémentaires dans la perspective d’explorer toutes les hypothèses possibles en la matière et d’écarter tout risque. L’exécutif souligne que ces interventions ont été effectuées par l’équipe du Véhicule de Détection d’Identification et de Prélèvement NRBC-E (VDIP) du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille et, de manière indépendante, par les techniciens du bureau de contrôle agréé SOCOTEC.

« Ces investigations et ces mesures approfondies ont été réalisées selon des protocoles normés, au niveau des principales zones du Collège Charles III dont, notamment, le local d’entretien de la piscine, siège de l’incident du 7 février, la piscine, diverses salles de classes, l’infirmerie ou encore le réfectoire », peut-on lire dans la suite du document. Résultat : il n’y a plus aucune substance toxique dans l’air au sein de l’établissement, ni monoxyde de carbone (CO), ni hydrogène sulfuré (H2S), ni chlore (CL2), ni trichlorure d’azote, ni trihalométhanes, ni phosphore, ni arsenic et soufre.