C’est à Monaco que Rémi Camus a bouclé son tour littoral à la nage pour sensibiliser sur la pollution des eaux et la défense de l’environnement.

« Who Dares Wins ». Qui ose gagne. Rémi Camus, connu du grand public pour sa participation à Wild, l’émission de survie diffusée sur M6, a fait sienne la devise des SAS britanniques. Après avoir descendu le fleuve Mékong à la brasse et traversé l’Australie en courant, l’aventurier de 33 ans a bouclé un tour littoral… à la nage. Une incroyable performance achevée sur la plage de Larvotto, à Monaco, le 16 septembre. Parti de Dunkerque le 1er juin, Rémi Camus a parcouru 2 650 kilomètres pour relever ce défi inédit.

Pendant trois mois et demi, il a ainsi nagé une trentaine de kilomètres par jour sur une bande située de 300 à 500 mètres des côtes. Soit 8 heures de nage quotidienne. Dans une eau affichant parfois un petit 17 °C, notamment au large de la Bretagne.

Pour embarquer son matériel et marquer sa position, le nageur a tiré tout au long de son parcours une planche en fibre de carbone, pesant une cinquantaine de kilos… Une contrainte indispensable à la réussite du projet. En effet, des caméras fixées sur un mât de 2 mètres ont permis de retransmettre la nage en direct sur les réseaux sociaux. L’objectif ? Sensibiliser sur la pollution des eaux et l’accès à l’eau potable dans le monde. « Je ne veux pas que les gens se souviennent qu’un mec a fait un tour de France à la nage, le sportif sert la cause. Je veux qu’on se souvienne du message », a-t-il confié en sortant de l’eau à Monaco, après avoir accompli cet authentique exploit.

Rémi Camus projette aujourd’hui un tout autre tour : celui des écoles, pour raconter son aventure et continuer à délivrer son message de défense de l’environnement.