Dans un match où ils étaient largement favoris, les Monégasques ont rarement vu le jour face à Boulazac. A quand la réaction pour l’ASM basket ?

Menée 22-7 au bout du premier quart-temps, l’ASM ne pouvait guère espérer mieux qu’une défaite au terme du temps réglementaire sur le parquet de Boulazac. Malmenée par une défense de fer dans la raquette et une agressivité de tous les instants, elle repart finalement du Périgord avec une valise de 16 points (77-61), deux jours après avoir battu Pau sur les terres béarnaises.

Derrière au tableau d’affichage tout au long de la partie, les Monégasques ont pourtant réussi à revenir à -4 dans le troisième quart-temps. Mais cette course-poursuite a laissé des traces sur le plan physique. Emoussés, les Roca Boys ne sont jamais parvenus à inverser la tendance dans un Palio chaud bouillant. N’arrivant que trop rarement à se mettre en position (2 passes décisives seulement en première mi-temps), les Monégasques paient surtout un manque d’adresse aux tirs qui s’est avéré rédhibitoire (37 % de réussite et 2/19 à 3 pts).

Beaucoup trop de balles perdues

D’autant plus, qu’en face, l’attaque menée par le duo Nicolas De Jong-Kenny Chery (18 points et 4 rebonds pour le premier,21 points pour le second) a fait des étincelles.

« Boulazac a mérité sa victoire. On a eu du mal à se trouver, à faire des passes. Ils ont eu le mérite d’imposer le rythme dès le début du match. Le fait qu’on ait joué jeudi n’est pas une excuse », a tenté d’expliquer l’arrière Paul Lacombe.

Le premier vrai match de la recrue Lazeric Jones, auteur d’une prestation satisfaisante (10 points) et les quelques séquences de jeu rapide sont à mettre au rayon des – rares – satisfactions côté monégasque. Mais que de balles perdues !

Toujours privé d’Amara Sy et de Georgi Joseph, l’entraîneur Sasa Filiposki n’a que très peu de temps pour trouver des solutions. Dès mercredi, la Roca Team se déplace à Brescia pour l’ouverture de l’Eurocup. Dimanche, c’est Nanterre 92 qui se présentera dans la salle Gaston Petit pour la 3e journée de Jeep Elite. Réaction attendue pour l’ASM.