L’ambassadrice Isabelle Berro-Amadeï a représenté Monaco à la conférence méditerranéenne de l’OSCE qui s’est tenue à Malaga, en Espagne.

Des représentants des 57 États membres de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) et de ses six partenaires méditerranéens – Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Maroc et Tunisie – ont contribué, les 25 et 26 octobre, à la « Conférence méditerranéenne » de l’organisation, à Malaga. L’ambassadrice Isabelle Berro-Amadeï, représentant permanent de Monaco auprès de l’OSCE, et le Premier Conseiller Lorenzo Ravano, avaient fait le voyage en Espagne pour la principauté.

Accélérer la coopération dans la zone euro-méditerranéenne

Cet événement, organisé chaque année depuis 1995, était placée sous l’égide du gouvernement slovaque. Ce dernier assure en effet la présidence du groupe de contact pour 2018. Pendant deux jours, les officiels ont planché sur le thème de « L’importance de l’énergie pour la croissance économique et la coopération en Méditerranée ». L’OSCE dresse depuis longtemps le constat que la sécurité en Europe est indissociable de la sécurité en Méditerranée. Il s’agissait donc d’évoquer comment les questions énergétiques et environnementales pouvaient renforcer le dialogue et accélérer la coopération dans la zone euro-méditerranéenne.

Trois séances de travail ont porté sur le rôle de l’énergie en tant que facteur de croissance et de coopération, sur la protection des infrastructures énergétiques critiques et, enfin, sur le développement des sources d’énergie renouvelables.

Dans son discours, Isabelle Berro-Amadeï a souligné l’importance de la recherche technologique pour gagner en efficacité énergétique, facteur d’une croissance économique saine et durable. Un domaine dans lequel la principauté s’investit au niveau international, notamment au sein de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) et par un soutien actif aux énergies marines écoresponsables.