Jeep Elite : épuisée, la Roca Team concède une défaite cruelle à domicile

Jeep Elite : épuisée, la Roca Team concède une défaite cruelle à domicile

Cruelle défaite en Jeep Elite pour Monaco. La faible rotation dans l’équipe en raison des absences (notamment celle de Yakuba Ouattara) a sans doute coûté la victoire aux hommes de Sasa Filipovski.

Dans une rencontre plaisante, samedi soir, la Roca Team a fini par céder physiquement dans les prolongations face à une bonne équipe de Levallois (87-89). Le scénario de début de match dessinait pourtant une toute autre issue. Forte de son succès en Eurocoupe contre l’Etoile Rouge de Belgrade, la Roca Team aborde en effet la rencontre en confiance et démarre pied au plancher devant ses supporters.

Malgré un Julian Wright (13 points, 16 rebonds), côté Métropolitain, qui sort le bleu de chauffe, Monaco prend très vite les commandes et mène 19-16 à la fin du premier quart-temps. Si le meneur Derek Needham (8 points, 8 passes décisives) est bien muselé par l’adversaire, l’international français Paul Lacombe (21 points, 8 passes décisives, 4 rebonds) est impérial dans la raquette où le combat physique fait rage. Ayant du mal à s’approcher, les visiteurs comptent sur un Jaron Johnson (20 points, 5 rebonds) adroit à 3 points pour ne pas décrocher. A la mi-temps, le score est logiquement de 44-35 en faveur des locaux.

Monaco plonge physiquement et mentalement

L’intensité ne faiblit pas en seconde période… Jouant toujours aussi juste, Paul Lacombe continue de porter son équipe. A la fin du troisième quart-temps, les Monégasques mènent encore 77-68.

Mais, comme on pouvait le craindre au vu de la faible rotation (seulement 8 joueurs pour 45 minutes de jeu !), les Monégasques vont plonger physiquement dans le quatrième quart-temps. Usés par l’intensité, ils subissent un sévère 10-3 en trois minutes qui permet aux Metropolitans d’arracher les prolongations. On connait la suite…  Dépassés par l’agressivité des visiteurs, sans doute épuisés mentalement, les joueurs de la principauté laissent filer une victoire qui leur tendait les bras.

Monaco équilibre ainsi son bilan en Jeep Elite (5 victoires, 5 défaites). De son côté, Levallois aligne un troisième succès de rang et rejoignent le leader Villeurbanne au sommet du classement avec sept victoires.