En plein essor économique, l’Inde offre de belles perspectives aux investisseurs monégasques. Un voyage d’étude du Monaco Economic Boad (MEB) est d’ores et déjà prévu à New Delhi en février prochain.

Rendez-vous est pris. Du 3 au 6 février 2019, une délégation d’investisseurs monégasques du Monaco Economic Boad (MEB), qui assure la promotion de l’activité économique de la principauté, se rendra à New Delhi, en Inde. Le pays, en plein essor économique et social, offre de belles perspectives de développement. Ces dernières ont été présentées récemment par le diplomate indien Yashika Mehta lors d’une conférence au Monte-Carlo Bay Hotel. Une rencontre organisée par le MEB et présidée par Patrick Médecin, ambassadeur de Monaco en Inde.

Un marché intérieur gigantesque

Devant un parterre composé de 70 acteurs économiques de la principauté, les diplomates ont mis en avant les nombreux atouts de ce pays du sud de l’Asie dont l’attractivité tient à son immense marché intérieur de 1,3 milliards d’habitants. Deuxième pays le plus peuplé au monde, l’Inde devrait devenir le premier à l’horizon 2025. Avec un PIB qui a doublé en dix ans, les perspectives sont affolantes. D’autant plus que sa population est jeune : la moitié des Indiens ont moins de 25 ans.

Et le pays a su s’adapter à la mondialisation. Son influence économique est croissante à l’internationale, ses infrastructures sont en plein développement et sa compétitivité en nette progression. Il s’est surtout modernisé à grande vitesse grâce à quelques secteurs de pointe. En particulier l’automobile, la chimie, l’électronique ou l’aviation. Et les grandes réformes structurelles engagées ces dernières années sous l’impulsion du gouvernement fédéral ont profondément changé son visage.

Les mesures du gouvernement fédéral dopent la croissance

Citons la création d’une taxe sur les biens et les services, visant à simplifier la structure des impôts indirects, qui a stimulé la croissance. Ou encore, la démonétisation des vieux billets de 500 et de 1 000 roupies qui a fait exploser le commerce électronique et le paiement en ligne. De même, la mise en œuvre d’un « code de faillite », dotant l’Inde de l’un des meilleurs régimes d’insolvabilité au monde, a considérablement amélioré la justice commerciale et le climat des affaires. Enfin, les simplifications administratives pour la création de société ont encouragé l’investissement.

Bref, si les échanges entre le pays et la principauté sont actuellement à développer, l’Inde pourrait offrir aux investisseurs monégasques de juteux débouchés. C’est évidemment l’objectif poursuivi par la « mission économique » organisée par le MEB à New Delhi, en février.

Le MEB, bras économique opérationnel de l’Etat monégasque

Association de droit privé créée en 1999, le MEB, précédemment Chambre de développement économique de Monaco, est le bras économique opérationnel du gouvernement. Avec des chefs d’entreprise, des élus d’organisations professionnelles et des représentants de l’Etat, son état-major représente l’ensemble des acteurs économiques de la principauté.

Il s’est récemment doté de deux départements distincts : Monaco Chamber of Commerce et Monaco Invest. Le premier soutient et appuie le développement des entreprises monégasques localement et internationalement. Le deuxième accompagne les investisseurs étrangers dans leur implantation en principauté. Mais l’organisation délivre prioritairement ses services aux 500 entreprises monégasques qui ont fait le choix d’y adhérer.