Co-fondé par la Principauté monégasque et Xavier Niel, MonacoTech fête cette semaine sa première année d’existence au sein du paysage économique local.

Inauguré par le Prince Albert II l’année dernière, MonacoTech est un programme d’incubation et d’accélération à destination des startups. Cette année, la structure aura accompagné 24 sociétés ou projets de sociétés innovants et à fort potentiel de croissance en vue de leur installation et leur ancrage sur le Rocher. L’objectif étant que ces entrepreneurs puissent bénéficier pleinement de l’écosystème monégasque. A ce jour, 16 startups sont toujours dans le programme hébergé à Fontvieille.

3 appels à candidatures ont été lancés en cette première année. Juin, septembre 2017 et avril 2018, totalisant plus de 230 candidatures issues d’une trentaine de pays sur les rangs de candidature pour intégrer l’incubateur-accélérateur qui se veut hautement sélectif. Une exigence requise en contrepartie d’un suivi sur-mesure, une mise au défi constante et surtout un environnement attractif, haut de gamme et collaboratif, spécialement imaginé pour les jeunes pousses entrepreneurs. En effet, MonacoTech peut aujourd’hui se vanter de deux fablabs conçus pour tester et valider des technologies innovantes, un open space pour des synergies et des compétences convergentes, mais également de précieux voisins avec une proximité immédiate avec Monaco Telecom (également société de Xavier Niel logée dans le même bâtiment) pour un maximum de développement et de contacts.

Les secteurs représentés parmi les startups sont plutôt variés : cleantech, fintech, medtech, ou encore smart city, yachting, industrie spatiale, et évènementiel. Ils sont cependant tous pertinents pour un développement en Principauté.

Depuis le lancement de MonacoTech, les emplois créés à Monaco (hors stagiaires) sont au nombre de 24.