L’AS Monaco s’apprête à rencontrer le RC Strasbourg à domicile dans le cadre de la 21e journée après son match nul lors du derby azuréeen de ce mercredi. Un score qui n’a pas permis aux monégasques de s’extirper de la zone relégable, objectif principal de cette saison, comme l’a confié Franck Passi, adjoint de Thierry Henry, à la presse.

Le moral s’améliore sans être au beau fixe à la Turbie. Les monégasque ont enchainé leur second match nul mercredi soir contre les hommes de Patrick Vieira. Un score qui, loin d’être dramatique, reste encore insuffisant pour se sortir de la zone rouge du classement. Avec un point ramené, le club de la Principauté reste à la 19e place, à seulement une longueur de Guingamp. La victoire était pourtant réaliste et faisable contre une équipe de Nice réduit à 10, comme l’ont d’ailleurs souligné un Thierry Henry peu satisfait après le derby, et Franck Passi.

« On a l’occasion de marquer mais on ne la met pas au fond. Ce n’est pas la première fois. Il y a eu un réveil en seconde période mais ils étaient à 10. Nice a même réussi à se créer un penalty. Ce n’est pas normal de se retrouver dans la situation avec Atal qui transperce nos lignes. Ce n’est jamais facile de jouer contre une équipe en infériorité numérique. On a pêché dans les centres. On n’a pas fait assez. Un point ce n’est pas suffisant. » affirme le coach monégasque.

Un sentiment confirmé par Franck Passi, adjoint du coach monégasque, en conférence de presse, jeudi. Thierry Henry étant indisponible, son second s’est exprimé devant les journalistes, évoquant la rencontre contre l’OGC Nice : « On progresse. À la fin des matches on a toujours ce goût amer car on sent que l’on pourrait gagner. On se créé généralement plus d’occasions que nos adversaires. On ne montre pas encore notre vrai visage.

Interrogé sur les nouvelles recrues, il n’a pas hésité à souligner la place déjà prise par Cesc Fabregas et Naldo dans le groupe, mais aussi la dose de confiance qu’ils injectent aux autres : « Les joueurs comme Naldo ou Fabregas, ce sont de grands joueurs donc ils n’ont pas de problèmes pour se fondre dans un groupe. Fabregas est déjà très important. C’est un stabilisateur. Il donne de la confiance aux autres. C’est la même chose pour Naldo. »

Une confiance dont l’AS Monaco aura sans doute grand besoin pour son match contre Strasbourg ce dimanche au Stade Louis II.

« Les joueurs de Strasbourg donnent un contenu intéressant à leur match. Ils ont de la confiance avec leurs dernières victoires. On veut capitaliser après nos nuls contre Nice et l’OM. Si on gagne, les joueurs seront plus libres dans leur tête » déclare Franck Passi, insistant sur l’importance d’une victoire au vu de la situation. Il concluera : « Le maintien est le premier et primordial objectif à atteindre. Il y a aussi la Coupe de la Ligue par rapport au fait que l’on est déjà en demi-finale. »

Des mots qui renforcent une nouvelle fois l’urgence d’une victoire monégasque afin d’assurer le maintien en Ligue 1 de l’AS Monaco cette saison.