Longtemps maîtres de leur sujet à Belgrade, les Monégasques ont vu fondre leur avance en fin de match.

Etrange prestation livrée hier soir par la Roca Team sur le parquet du Partizan Belgrade. Pour cette 3e journée du top 16 de l’Eurocoupe, les hommes de Sasa Filipovski ont d’abord livré un match quasi parfait. Après trois quart-temps tout en maîtrise, ils n’avaient encaissé que 38 points et semblaient se diriger vers une victoire tranquille. Mais en concédant pas moins de 30 points dans la dernière ligne droite, la Roca Team s’est sérieusement compliquée la tâche. Relâchement coupable ? Fatigue ? Sursaut d’agressivité des Serbes ?

Difficile de poser un diagnostic précis sur le bouleversement de la physionomie de la rencontre lors du dernier quart-temps. L’entraîneur y reviendra avec ses joueurs. En attendant, le principal est sauf. Car l’ASM a finalement résisté aux assauts des Serbes. On pense en particulier au jeune arrière slovène Aleksej Nikolić et à l’intérieur Jock Landale, déchaînés en fin de match.

Côté monégasque, la prestation solide de Jarrod Jones (16 points,  11 rebonds) et d’Eric Buckner (11 points, 7 rebonds, 2 passes décisives) sont à signaler. Tout comme le sang-froid de Derek Needham, auteur de deux tirs à 3 points dans le money-time alors que son équipe était sous pression. A l’inverse, on passera sous silence celle d’Elmedin Kikanovic (9 points à 4/11 et 4 rebonds), très décevant hier soir…

Branchés sur courant alternatif, comme depuis le début de saison, les Monégasques signent cependant une deuxième victoire, en trois rencontres de top 16, chez l’un de leurs rivaux directs. Dans ce groupe très serré, cela reste une excellente opération dans l’optique d’une qualification pour les quarts de finale..