A Barcelone, Charles Leclerc apprivoise sa Ferrari

A Barcelone, Charles Leclerc apprivoise sa Ferrari

Sur le circuit de Barcelone, pour les tests d’avant saison de Formule 1, le monégasque Charles Leclerc a parfaitement pris possession de sa SF90.

Charles Leclerc est un fonceur. Il dispose surtout d’une qualité essentielle pour réussir dans la course automobile : un mental à toute épreuve. Appelé par la Scuderia pour remplacer le Finlandais Kimi Räikkönen à l’issue de sa première saison en F1 chez Sauber, le Monégasque a affiché une maîtrise étonnante pour sa première sortie officielle avec le cheval cabré.

Le chrono de référence

Au deuxième jour des tests d’avant-saison sur le circuit de Barcelone, mardi 19 février, le jeune homme de 21 ans a bouclé 157 tours en près de huit heures d’essais. Et signé le chrono de la journée avec un temps de 1’18″247, à moins d’un dixième de la référence établie par Sebastian Vettel la veille (1’18″161), son équipier quadruple champion du monde. Chaussé avec les pneus C3 de la gamme Pirelli, le pilote de la principauté a parfaitement pris possession de sa SF90, le nouveau joyau de la mythique firme de Maranello.

Là où Pierre Gasly (Red Bull) et Daniel Ricciardo (Renault) ont connu les affres de la sortie de piste, Leclerc a devancé de trois dixièmes la McLaren de Lando Norris (1’18″553) et de près d’une seconde la Haas de Kevin Magnussen (1’19″206). Pour une première, c’est une première réussie ! « Je me suis rapidement senti à l’aise dans la voiture et je dois dire que j’ai vraiment apprécié, a-t-il confié dans un communiqué diffusé par son écurie. Il y a toujours de l’émotion quand vous montez dans une Ferrari, mais j’ai mis ça de côté car j’avais du boulot à faire pour l’équipe« .