L’AS Monaco Rugby en route vers la Fédérale 3

L’AS Monaco Rugby en route vers la Fédérale 3

Petit à petit l’AS Monaco Rugby se structure et monte en puissance au fil des années. Les hommes de Luciano Orquera et de Sylvain Masson viennent ainsi de valider leur ticket pour la Fédérale 3.

Il reste trois matchs à jouer pour terminer la saison. Et, peut-être, décrocher le titre de champion. Mais l’AS Monaco rugby a d’ores et déjà validé son accession en Fédérale 3 la saison prochaine. Un ticket pour la cinquième division du rugby validé après la victoire sur le terrain de Fos-Istres (13-40), dimanche 10 mars. Cerise sur le gâteau, les Monégasques reviennent de ce court voyage avec le point du bonus offensif.

La montée : objectif affiché en début de saison

L’ASMR est aujourd’hui deuxième du championnat Honneur. Et la défaite du SMUC à Sisteron (15-12) a relégué son principal concurrent à 15 points… De bon augure dans un championnat où seules les deux premières places qualifient pour l’échelon supérieur. A moins d’un cataclysme, on ne voit pas comment la montée pourrait échapper aux hommes de Luciano Orquera et de Sylvain Masson. Une montée qui était l’objectif affiché en début de saison.

Mais avec 12 victoires (dont onze avec bonus offensif !) et seulement trois défaites, la saison est déjà remarquable. L’ASM détient la meilleure attaque du championnat avec 598 points marqués et la meilleure défense avec 148 points encaissés.  L’heure est donc à la fête à Monaco même si l’équipe doit encore disputer la finale territoriale le 20 avril, puis les phases finales du championnat de France. Une satisfaction que le président de l’ASM Rugby, l’ancien rugbyman professionnel Thomas Riqué, a exprimé devant la presse : « Je suis un président heureux. Pour les garçons car ils le méritent, mais aussi pour tout le club car c’est une avancée sans précédent. Cela récompense un peu tout le travail produit ces dernières années. Avec de la structuration, un peu de réussite et beaucoup de travail des bénévoles du club, on parvient à la Fédérale 3 qui va être un grand virage dans l’institution monégasque. »

De fait, le chemin fut long pour des Monégasques, partis de 4e série il y a huit ans quand une bande de copains emmenée par Thomas Riquet, reprenait un club alors en sommeil. Un projet ambitieux dans une principauté où le rugby demeure à l’ombre du football et du basket. Mais qui possède un soutien de poids avec la princesse Charlène, originaire d’Afrique du Sud. L’année dernière, l’épouse du prince Albert a ainsi parrainé la cérémonie des World Rugby Awards qui a rassemblé les meilleurs joueurs du monde sur le Rocher.