Ne ratez pas le blues décapant de Delgres aux Thursday Live Sessions

Ne ratez pas le blues décapant de Delgres aux Thursday Live Sessions

Si vous ne connaissez pas encore le son si particulier de Delgres, courrez au Grimaldi Forum le 28 mars. Le trio est à l’affiche des Thursday Live Sessions.

Le 28 mars, le groupe Delgres occupera l’affiche des Thursday Live Sessions, le rendez-vous mensuel incontournable du Grimaldi Forum. Delgres ? C’est ce trio qui réinvente le blues en y ajoutant une touche rock abrasive. Auteur d’un disque remarqué en 2018 (Mo Jodi), le groupe a étonné en chantant en créole. Et en démontrant que cette langue des Antilles, disant beaucoup avec peu de mots, colle totalement à l’esprit du blues.

Un blues personnel et intime

Celui de Delgres ne ressemble à rien de connu. C’est un blues personnel et intime dans lequel les mélodies caribéennes s’entrechoquent avec les riffs rugueux de la guitare Dobro de l’auteur-chanteur-compositeur Pascal Danaë. La section rythmique est assurée par les percussions métronomiques de Baptiste Brondy et les lignes de basses telluriques de Rafgee, musicien de soubassophone, cet énorme tuba des carnavals antillais qui résonne également dans les marching bands de la Nouvelle-Orléans.

Mais si Delgres sonne si naturel, c’est d’abord grâce à une forme d’authenticité brute. La genèse du groupe porte en effet le message du héros de la lutte contre l’esclavage en Guadeloupe, Louis Delgres (1766-1802). Tout a commencé par le voyage aux Antilles de Pascal Danaë, le chanteur et guitariste du groupe, d’origine guadeloupéenne. Ce dernier se retrouve alors la lettre d’affranchissement de son arrière-arrière-arrière-grand-mère, qui fut esclave, jusqu’à l’âge de 27 ans. Une révélation pour Danaë dont de nombreuses chansons évoquent le combat pour la liberté…