Le Prince Albert II récompensé pour son engagement environnemental au Canada

Le Prince Albert II récompensé pour son engagement environnemental au Canada

Le Prince Albert II s’est rendu au Canada dans le cadre des actions menées par sa Fondation (FPA2). Le souverain princier aura notamment profité de ce déplacement pour découvrir l’exposition consacrée à la Princesse Grace, dans la ville de Québec, avant de se voir remettre un doctorat honorifique par l’Université de Sherbrooke

Présentée à l’Hôtel Château Fontenac, l’exposition revient sur la visite de la Princesse Grace, il y a 50 ans pour le Carnaval de Québec, en 1969. Elle y avait été invitée par le maire de l’époque, Gilles Lamontagne, époux de Mary amie d’enfance de la Princesse,

L’exhibition unique rassemble des robes, des vêtements ainsi que des photos, souvenirs de cette épisode exceptionnel en terre canadienne.

L’engagement environnemental princier mis à l’honneur

Suite à cette escapade à Québec, le Prince Albert II a, le mardi 5 mars, pris la direction de Montréal pour y rencontrer les administrateur de la branche canadienne de la Fondation. L’occasion de participer aux discussions sur les grands cétacés du Saint-Laurent initiées dans le cadre du Projet Belugas, et à un déjeuner de levée de fonds.

L’après-midi s’est poursuivi sur le campus de l’Université Francophone de Sherbrooke, qui a pu remettre au souverain princier un doctorat honorifique (Honoris Causa) au prince Albert II de Monaco, pour « son engagement exemplaire » dans la cause de l’environnement. Recteur de l’Université, Pierre Cossette n’aura pas manqué de rappeler que « le Prince avait mené deux expéditions scientifiques en milieu polaire pour sensibiliser l’opinion mondiale sur les conséquences du réchauffement climatique et pour donner une voix à la communauté scientifique ».

Une communauté scientifique une nouvelle fois mise en lumière par le chef d’Etat monégasque dans son discours de remerciement, soulignant l’importance de la science au vu des enjeux environnementaux :

« C’est la science qui me permet d’agir, qui nous permet à tous d’agir, grâce à son pouvoir aujourd’hui plus que jamais essentiel, de poser des bases universelles, alors que la notion même de vérité est devenue problématique, alors que des esprits mal intentionnés s’acharnent hélas encore à nier la réalité des périls auxquels nous faisons face. » (source : journal canadien La Tribune)

Essais « Temps froids » avec le constructeur monégasque Venturi

Dernière étape du voyage en Colombie-Britannique, à Dease Lake où le Prince Albert a pu participer à des essais « temps froids » du prototype Antartica. Conçu par le constructeur monégasque Venturi, le véhicule électrique Antartica découle du projet initié par la Fondation Prince Albert II visant à proposer à la communauté scientifique, un moyen de déplacement zéro émission, résistant à des conditions extrêmes.