Cela s’est joué à rien. Un petit point. Au bout du suspense, l’ASVEL a mis fin à la série de onze matchs d’invinscibilité de la Roca Team dans le choc au sommet de la 29e journée de Jeep Elite (92-91).

Mercredi soir, dans leur salle de l’Astroballe, les Villeurbanais avait à cœur de se rattraper après leur lourde défaite à domicile face à Nanterre (96-74) dimanche. De son côté, Monaco, encore invaincu sur la phase retour de Jeep Elite, aborde cette rencontre contre le leader en pleine confiance.

La Roca Team troisième au classement

C’est pourtant l’ASVEL qui prend le meilleur départ comptant jusqu’à 19 points d’avance dans le deuxième quart-temps. Mais la formation monégasque refait son retard juste avant la pause (48-45). Elle accélère encore au retour des vestiaires bénéficiant d’un sévère passage à vide des Rhodaniens dans le troisième quart. La Roca Team n’a toutefois jamais réussi à s’échapper commettant notamment beaucoup de fautes. De fait, les deux équipes n’ont cessé de se suivre au tableau d’affichage. Et, au jeu des lancers francs (33 réussis par les Villeurbannais !), l’ASVEL s’impose dans le money time. Dommage, car, à l’ultime seconde, Buckner a tenté un shoot à trois points, sans réussite. Portés par Dee Bost (17 points) et Lazeric Jones (14 points, 9 passes), les Monégasques n’en ont pas moins livré un match sérieux mais se sont heurtés à un collectif rhodanien bien huilé.

Conséquence, à cinq journées de la fin de la saison régulière, l’ASVEL (22 victoires, 7 défaites) compte deux victoires d’avance sur Nanterre et trois sur Monaco et Pau-Lacq-Orthez.