Depuis septembre 2018, Jean-Paul Carpentier, 68 ans, est incarcéré à Perpignan. Accusé d’abus de faiblesse par deux plaignantes, il aurait signé de nombreux documents en imitant la signature de Charlène et Albert de Monaco. Le couple s’est constitué partie civile.

 

Drôle de profil que celui de Jean-Paul Carpentier, 68 ans. Derrière les traits d’un homme mûr se cachent un escroc bien connu des services de police. Arnaques en pagaille, abus de confiance, faux et usage de faux… Le palmarès de Carpentier est impressionnant avec 20 condamnations depuis 1991 !

 

Devenir résident monégasque

 

Dans cette nouvelle histoire, l’homme aurait utilisé l’identité du couple princier pour escroquer deux anciennes compagnes. Ces dernières ont succombé aux avances de l’homme se présentant comme un riche homme d’affaires ayant ses droits sur la Principauté. Son piège a été de leur faire croire qu’il allait les aider à acquérir le statut fiscal très convoité de résident monégasque. L’entourloupe a duré de longs mois grâce à la production massive de faux documents émanant d’un cabinet d’avocats fictif mais également de plusieurs organismes prestigieux. Près de 70 d’entre eux portent même la signature de Son Altesse Sérénissime Albert et de son épouse Charlène !

 

Jean-Paul Carpentier nie les faits mais les preuves semblent accablantes. Le procès va débuter dans les prochains jours et le couple princier s’est constitué partie civile. Verdict le 21 mai.