Grand Prix de Monaco : les VTC menacent…

Grand Prix de Monaco : les VTC menacent…

Taxis et VTC se livrent une guerre sans merci à Nice sur fond de polémiques liées à la réglementation. Mais c’est surtout la clientèle supplémentaire du mois de mai qui attise les tensions.

Drôle de surprise hier pour les usagers de l’aéroport de Nice dont une partie des accès a été bloquée par les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC). Mardi, ce sont les taxis qui ont fait de même, provoquant une pagaille monstre au niveau du Terminal 2. La raison de la colère ? VTC et taxis accusent mutuellement le gouvernement français de favoriser les plateformes de la concurrence. Dans ce dossier épineux, chacun marche sur des œufs.

Bloquer les accès au Grand Prix ?

Et si les VTC ont obtenu une promesse de rendez-vous avec Bernard Gonzalez, le nouveau préfet des Alpes-Maritimes, le conflit est néanmoins tout près de s’enliser. Une bien mauvaise nouvelle pour les professionnels du tourisme. Au mois de mai, l’aéroport enregistre en effet une affluence en hausse d’environ 15% en raison du festival de Cannes et du Grand Prix de Monaco… C’est précisément pour obtenir cette clientèle supplémentaire à cette période de l’année que les deux professions se bagarrent. « C’est toujours pareil au moment du festival de Cannes, les taxis se mettent devant les VTC et c’est le jeu du chat et de la souris, ce ne sont pas des rixes de voyous mais il y a bousculade et ça peut dégénérer », précise ainsi une source policière à l’AFP.

Or, les VTC ont brandi la menace de perturber le Grand Prix, qui se déroulera du 23 au 26 mai, s’ils n’étaient pas entendus. En attendant, s’ils ont levé le blocage de l’aéroport de Nice mercredi, un nouveau préavis a été déposé pour vendredi. Cette fois par les taxis…