Monaco s’est imposé ce lundi soir contre Dijon pour le match 2 de la demi-finale de Jeep Elite. La finale se rapproche à grands pas.

Et de deux pour Monaco face à Dijon. Ce lundi soir, la Roca Team s’est imposée 84 à 75 contre la JDA pour le match 2 de la demi-finale des play-offs du championnat de France. Comme lors du premier match, les joueurs de la principauté ont fait la course en tête même si l’équipe de Laurent Legname n’a jamais abdiqué.

Monaco s’impose logiquement

Monaco a pourtant mis du temps à se mettre à l’abri. Mais, supérieure au rebond (39 contre 22), la Roca Team a toujours conservé l’avance prise lors d’un premier quart-temps de feu (18-6, 7e). Elle s’est quand même fait des frayeurs, notamment quand Paul Lacombe a quitté le parquet pour se faire soigner l’arcade sourcilière après un choc avec son coéquipier Dee Boost. L’arrière est cependant revenu sur la parquet. Tant mieux pour les Monégasques : l’international français a en effet livré une prestation haut de gamme (22 points, 6 rebond), harcelant ses adversaires et attaquant le cercle sans relâche. Yakuba Ouattara, auteur de plusieurs tirs à trois points déterminants (23 points et 4 rebonds), est l’autre homme du match.

En contrôle tout au long de la rencontre, Monaco s’impose donc logiquement et fait le break dans sa demi-finale. L’équipe de la principauté mène 2-0 et n’est plus qu’à un succès d’une seconde finale d’affilée. Ce qui n’empêchait pas Sasa Obradovic, l’entraîneur de Monaco, de mettre ses joueurs en garde à l’issue de la rencontre : « On sait à quoi s’attendre à Dijon jeudi. L’atmosphère sera bouillante, et les petites provocations que l’on a vues en fin de rencontre visaient sans doute à entretenir cette adrénaline de leur côté. À nous de rester concentrés sur nous-mêmes, et sur rien d’autre. »