L’été 2019 aura été marqué par de nombreux départs de feu et incendies. Un danger auquel les pompiers monégasques font face en consacrant une journée par semaine à un entraînement spécifique. Une préparation exigeante pour ne rien laisser au hasard en cas d’incident.

 

Les incendies ont été, une fois de plus, au cœur de l’actualité cet été. Chaque année connaît désormais son lot de ravages provoqués par les feux et la Riviera n’est pas épargnée. C’est pour cette raison que les sapeurs-pompiers monégasques ont passé l’été sur le qui-vive, et ont consacré chaque mercredi matin à un entraînement intensif afin d’assurer au mieux la lutte contre les feux de forêts. Et ces exercices ne sont pas seulement destinés à prévenir au mieux les incendies sur le territoire de la Principauté. C’est aussi pour intervenir en France qu’ils redoublent d’efforts. Depuis 1970, un accord franco-monégasque prévoit en effet la coopération entre les services de secours et de protection civile des deux états.

 

Théorie et pratique chaque mercredi

 

Les feux de forêts ne constituent pas la plus grande partie de leurs interventions, et c’est bien pour cette raison que tout a été mis en place pour que les règles de sécurité et les gestes individuels et collectifs soient parfaitement au point en cas de départ de feu. Ça n’est donc pas que la pratique qui est mise à l’essai mais aussi la théorie. La première partie de la matinée est dédiée aux révisions et à une mise au point en groupe avant de partir s’entraîner sur le terrain. Cet été, les services de secours français ont parfois maitrisé jusqu’à 10 départs de feu en une journée. Des alertes auxquelles les sapeurs-pompiers monégasques se préparent sans relâche pour faire face en cas d’incident.