L’initiative avait été saluée en début d’année : avec le concours de professeurs de l’Académie Rainier III et de l’Orchestre Philharmonique, un CD d’œuvres chorales en langue monégasque avait été enregistré en 2016. Un deuxième volet devrait sortir à l’automne. Objectif : avoir un support musical pédagogique pour aider l’enseignement du dialecte dans les écoles de la Principauté.

Avec le concours de l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, et de la direction de l’éducation nationale, le chœur enfant de l’Académie Rainier III a mis en boîte un deuxième album de chants interprétés en langue monégasque. Une initiative qui va de pair avec la promotion du dialecte local auprès d’une grande partie de la population, notamment les jeunes par le biais du Concours de monégasque organisé chaque année.

Un patrimoine à préserver

Pour l’exercice, les responsables du projet, côté Mairie, Académie et Principauté, ont sélectionné une série de textes significatifs, et notamment les œuvres de Louis Notari. Le poète, qui a codifié en langue écrite le monégasque, fait partie d’un florilège d’ambassadeurs de l’idiome de Monaco, qui comprend également Henri-Aimé Crovetto. Le disque, une fois sorti, sera largement distribué dans les écoles de la Principauté. Il servira de support pédagogique pour l’apprentissage de la prononciation et du vocabulaire. Et sera normalement accessible au grand public, à la destination de ceux qui veulent entendre la jeune génération s’approprier une langue historique et ancrée dans son aire géographique.