L’attente a été longue, même très longue, mais le bonheur est double ! En remportant leur première victoire de la saison le soir du derby face à l’OGC Nice (3-1), les joueurs de Leonardo Jardim ont enfin montré leur vrai visage, à la fois conquérant et constant.

L’homme du match fut, sans conteste, Aleksandr Golovin, auteur de deux buts et de gestes de classe mondiale – une réussite vivement attendue par le président du club, Dmitri Rybolovlev, et son vice-président Oleg Petrov.

 

Un match palpitant, des phases de jeu intenses et, au final, un vainqueur logique : l’AS Monaco. En cette soirée de derby qui avait attiré de nombreux supporters niçois et bien garni le stade, le spectacle a été au rendez-vous, comme très souvent lorsque les deux équipes de la Côte s’affrontent. L’affaire a été indécise jusqu’à la 74ème minute, moment où Slimani servit Golovin qui crucifia Benitez au point de penalty. Deux minutes plus tard, l’entrant Ben Yedder marqua le but du break.

 

Fabregas retrouvé, Golovin superstar

 

Avant, chaque équipe a eu sa chance. Un début de match niçois, une belle réaction monégasque (Dias sur le poteau, 16e) et, soudain, le coup de canon de la soirée, celui de Golovin qui envoya un missile dans la lucarne (28e). L’ASM doubla même la mise mais le VAR annula de peu le but de Slimani. Dès l’entame de la deuxième mi-temps, Nice reprit les choses en main et l’égalisation de Burner, sur un autre tir puissant et imparable pour Lecomte, fut mérité (54e). La suite, vous la connaissez.

 

Que retenir de ce derby et cette première victoire ? Une solidarité retrouvée avec un Badiashile solide dans cette défense à 5, un milieu à 3 vraiment brillant avec un Fabregas qui avait retrouvé ses jambes et sa vista d’Arsenal, un Bakayoko qui monte en puissance et un Golovin qui, à ce rythme-là, s’imposera comme l’une des grandes stars de la saison française. Hier, le Russe a étalé son aisance technique et sa précision devant le but ; il est le premier joueur russe à marquer deux buts dans un match en France depuis 25 ans.

Ce derby victorieux pour les monégasques souligne l’efficacité de la stratégie adoptée par la direction du club, qui a su se montrer patient. Malgré les nombreux appels au départ de Jardim, qui ont redoublé avant le match de mardi soir, Dmitri Rybolovlev a préféré peaufiner l’équipe en place. La mise en place de Fabregas comme capitaine, ainsi que l’arrivée de Golovin l’année dernière – le premier russe à rejoindre les monégasques depuis la reprise du club par Rybolovlev en 2011 – commencent à porter leurs fruits.

 

Samedi prochain, face à Brest, toujours à Louis II, l’ASM compte bien maintenir le cap vers la victoire. « On a la tête sur les épaules et on continue de travailler », a précisé Jardim après le match.

 

Cette fois-ci, la saison a vraiment commencé pour Monaco !

 

Crédit photo : site officiel de l’ASM