Brillant avec l’AS Monaco, l’attaquant de poche s’installe progressivement dans le paysage international. Entré en jeu en Islande (1-0) vendredi soir, Wissam Ben Yedder a fait de l’Euro 2020 un objectif majeur. Au vu de sa régularité, il pourrait même tenir un rôle majeur dans les prochains mois.

 

On se souvient de son premier but chez les Bleus à Andorre en juin dernier. Un « rêve » devenu réalité pour l’attaquant qui bouclait alors une saison exceptionnelle avec le FC Séville. Celui qui a inscrit en trois saisons en Espagne 60 buts (Liga + Europa League) a signé à l’AS Monaco cet été avec un objectif très clair : disputer l’Euro 2020 à la fin de la saison. Au vu de son début d’exercice (6 buts en 7 matchs de Ligue 1), le Français plane.

 

Une carte à jouer dans les matchs de novembre

 

Dans une grande interview accordée à L’Equipe cette semaine, Ben Yedder a affirmé qu’il était pleinement épanoui sous ses nouvelles couleurs. « Je me sens bien, je me sens dans la forme de ma carrière. Mais sur ce moment, car je sais que je peux faire plus. Je ne vais pas m’arrêter. » Le buteur a une qualité rare dans le milieu : il ne se satisfait pas de ses buts inscrits. Il vise toujours plus haut sans connaître vraiment ses limites.

 

Vendredi soir dernier, Ben Yedder a joué une petite quinzaine de minutes en Islande (1-0) dans un match assez fermé. Il a d’ailleurs failli marquer un but en fin de match. Demain soir, alors que les Bleus pourraient se qualifier pour la phase finale de l’Euro en l’emportant face à la Turquie, le Monégasque compte bien être décisif. Mieux encore, en novembre, Didier Deschamps devrait laisser plus de temps de jeu à des joueurs qui, comme Ben Yedder, postulent à une place plus importante dans le onze de départ. Pas de doute : le Français est en pôle position à ce jour !