Romane Bohringer au Théâtre Princesse Grace

Romane Bohringer au Théâtre Princesse Grace

Dans une mise en scène de Pierre Pradinas, Romane Bohringer et le musicien Christophe « Disco » Minck, livrent une adaptation toute personnelle du roman L’Occupation d’Annie Ernaux, à découvrir au Théâtre Princesse Grace, le jeudi 14 novembre à 20h30.

La jalousie et la passion n’ont jamais fait bon ménage. C’est ce que découvre à ses dépens une femme qui quitte l’homme qu’elle aime, alors qu’ils partagent leur vie ensemble depuis cinq années. Elle le quitte pour mieux se retrouver elle-même, mais pas parce qu’elle ne l’aime plus. Aussi, quand elle découvre qu’il finit par en aimer une autre au bout de quelque temps, elle vacille. Car il refuse de lui divulguer l’identité de cette rivale. La jeune femme découvre alors les affres de la jalousie, qui devient une passion autodestructrice. C’est un véritable drame amoureux qui va se jouer au Théâtre Princesse Grace ce jeudi 14 novembre, avec cette transposition sur scène de L’Occupation, roman d’Annie Ernaux, paru en 2002 et qui avait déjà fait l’objet d’une adaptation en 2008, au cinéma, sous le titre L’Autre. C’était alors Dominique Blanc qui incarnait cette femme dévorée de l’intérieur par la jalousie.

Le retour sur scène de Romane Bohringer

Dans cette nouvelle version, créée en 2018 pour le Centre culturel de Bonlieu à Annecy, puis au Théâtre de l’Oeuvre à Paris, Pierre Pradinas a décidé de faire une mise en scène épurée et esthétique, avec un écran géant qui retranscrit les tourments intérieurs de son héroïne. Ecrit comme un seule en scène, la comédienne Romane Bohringer, qui s’est faite rare sur les écrans, donne toutefois la réplique à celui qu’elle a quitté à travers la musique du harpiste Christophe « Disco » Minck. Une pièce de théâtre exigeante, sensorielle et émouvante.