Tenues en échec la semaine dernière sur la pelouse du Dijon FCO (1-1), les Monégasques, qui n’ont plus perdu depuis quatre rencontres en Ligue 1, entendent bonifier ce point pris à l’extérieur en retrouvant le goût de la victoire, ce samedi soir (20h) au Stade Louis II, face au Stade de Reims.

Monaco est prévenu. Cette saison, si les Rémois peinent à marquer (le Stade de Reims possède seulement la dix-huitième attaque de Ligue 1 avec 24 buts marqués), les hommes de David Guion s’appuient sur un socle défensif efficace et imperméable. Meilleure défense du championnat avec seulement vingt buts encaissés, les coéquipiers de Yunis Abdelhamid n’ont pas l’habitude de voir leurs filets trembler cette saison, et se rendront ce samedi soir au Louis II avec l’ambition de ramener au moins un point de leur déplacement en principauté.

« Même si le Stade de Reims ne marque pas énormément, il sera important de rester concentré car nous pouvons prendre un but à tout moment, a averti Benoît Badiashile en conférence de presse, avant de se confier sur la défense monégasque, que l’international français U19 devrait conduire aux côtés de Kamil Glik dans l’axe face à Reims. Le système défensif va mieux car nous prenons moins de buts. Par rapport au premier match que nous avons fait contre eux début janvier (l’ASM s’était imposé 2-1 en Coupe de France), nous avons plus de confiance et plus de stabilité. Nous défendons et gérons mieux les différents moments d’un match. »

Relancé dans la course aux places européennes depuis quelques semaines, l’AS Monaco peut toujours espérer terminer sur le podium à la fin de la saison. Mais pour y arriver, les Monégasques doivent impérativement enchaîner les succès, pour refaire leur retard sur le Stade Rennais et le LOSC, à ce jour les mieux placés pour finir sur la troisième marche du podium. « Quand nous sommes l’AS Monaco, nous devons avoir des objectifs élevés et nous allons tout faire pour l’atteindre », affirme Benoît Badiashile, même si son entraîneur préfère rester mesuré au moment d’évoquer la plus prestigieuse des compétitions européennes. « Plus nous remporterons de matchs, plus nous grimperons au classement. Pour moi, parler de l’objectif de qualifications à la Ligue des champions n’a pas de sens puisque je ne peux pas contrôler ce qui va se passer dans le long terme. Il est déjà important de gagner ce match face à Reims samedi et de poursuivre notre série de matchs sans défaite. Nous allons chercher à l’emporter et à bien jouer comme lors des dernières rencontres. »