La Commission du développement social de l’ONU vient d’achever les travaux de sa cinquante-huitième session en adoptant par consensus la première résolution d’un organe intergouvernemental sur les personnes sans domicile.

 

Et si le sport devenait un moyen de réinsérer les sans-abris ? Ce fut en tout cas le cheval de bataille de Monaco qui est parvenu à inclure cette pratique comme moyen efficace de retisser du lien social.

Du 10 au 19 février dernier, s’est en effet tenue la session de la Commission du développement social à l’ONU à laquelle la Mission Permanente de Monaco a participé. A cette occasion, cette Commission a adopté sa première résolution sur le sans-abrisme.

 

Le sport facteur de lien social

La commission a donc adopté voilà quelques jours une importante résolution sur les sans-abris dans laquelle le sujet du sport défendu par Monaco, a été incluse. La délégation monégasque a en effet pointé le rôle primordial du sport, notamment pour les personnes sans logement, « comme garant  du lien social, de la santé physique et mentale, essentielle pour favoriser une dynamique d’insertion ». Le sport permet également de retrouver de l’estime de soi.

 

Le thème principal de cette session était intitulé : « Assurer l’accès de tous à des systèmes de protection sociale et à un logement à un coût abordable afin de lutter contre le sans-abrisme ». Cédric Braquetti, Représentant permanent adjoint, est intervenu lors du débat général pour présenter la politique sanitaire et sociale, volontariste et centrée sur l’humain de la Principauté de Monaco.

 

La Commission du développement social est un organe subsidiaire du Conseil économique et social (ECOSOC). Elle a par ailleurs décidé que le thème prioritaire de sa cinquante-neuvième session portera sur le rôle des technologies numériques pour le développement social et le bien-être de tous.