À l’instar d’autres grands clubs français comme l’Olympique Lyonnais, l’Olympique de Marseille ou le Paris Saint Germain, le club de la Principauté a vu évoluer de nombreuses légendes qui ont porté la tunique rouge et blanche.

 

Delio Onnis

De 1973 à 1980, le joueur va marquer à jamais l’histoire du club monégasque. Sur la période, il inscrira la bagatelle de 223 buts en 278 matchs toutes compétitions confondues, ce qui en fait le buteur le plus prolifique de l’histoire du club. Tout simplement légendaire. Il est en outre l’artisan majeur de la remontée du club en première division et de la conquête du championnat de France en 1978.

Onnis est également connu pour son style de jeu opportuniste, toujours bien placé et froid comme une lame dans la surface de réparation adverse.

 

Jean-Luc Ettori

Gardien de but mythique du club rouge et blanc, Jean-Luc Ettori est aussi le joueur à avoir disputé le plus de matchs pour l’AS Monaco avec pas moins de 754 rencontres. Il restera accroché à son Rocher de 1975 à 1994, période durant laquelle il écœurera de nombreux attaquants de première division. Ses réflexes sur la ligne et son sens de l’anticipation sur les sorties aériennes ont fait de lui un gardien à la fois spectaculaire, craint par ses adversaires et diablement efficace.

Vainqueur du championnat de France en 1978, 1982 et 1988, de trois coupes de France et d’une finale de coupe des coupes, son palmarès est parmi les plus étoffés de l’histoire du club.

 

George Weah

Le seul Ballon d’Or africain de l’histoire (en 1995), George Weah a porté les couleurs de l’AS Monaco de 1988 à 1992, période pendant laquelle il disputera 149 matchs et inscrira 66 buts pour le club. Le joueur aura fait rêver de nombreux enfants qui ont pu vibrer sur chacun de ses exploits au début des années 1990. Il faut dire que l’alliage entre vitesse, percussion et froideur devant le but était assez unique.

Son palmarès reste cependant assez maigre avec le club de la Principauté puisqu’il n’y a pas remporté le moindre championnat de France. Sa seule ligne au palmarès des monégasques est une coupe de France glanée en 1991 face à l’Olympique de Marseille.

 

Emmanuel Petit

L’ancien joueur d’Arsenal et l’ex international français a également porté les couleurs de l’AS Monaco de 1988 à 1997 où il était un élément essentiel au milieu de terrain. Véritable facilitateur de jeu et penseur du football, Emmanuel Petit a contribué aux bons résultats du club de la principauté. Il aura joué en tout 292 matchs pour 5 buts marqués.

Lors de la saison 1990/1991, il remporte la Coupe de France face à l’Olympique de Marseille. Son palmarès est aussi riche d’un championnat de France remporté en 1997.

 

Jean Petit

Avec Jean-Luc Ettori et Claude Puel, il est le seul à avoir disputé plus de 400 matchs sous les couleurs de l’AS Monaco. Ses treize années au club font de lui l’un des joueurs les plus fidèles du club. Et forcément aussi, l’un des plus emblématiques. Pour les supporters, il restera définitivement comme le symbole du Monaco 1978 qui remporta le titre de champion de France, alors qu’il n’était que promu.

Son palmarès est le suivant : deux championnats (1978 et 1982) et une coupe de France en 1980.

 

D’autres joueurs auraient pu être cités et font office de mentions honorables. Nous pensons notamment à Sonny Anderson, Claude Puel, le latéral droit Lilian Thuram, David Trezeguet, Manuel Amoros ou encore Fabien Barthez.