Après plusieurs semaines d’incertitudes, la Fédération internationale de l’automobile (FIA) a annoncé les dates des huit premières courses de la saison 2020. Elles se dérouleront en Europe de juillet à septembre.

Feu vert pour la Formule 1. Les huit premiers rendez-vous, exclusivement européens, ont été annoncés le 2 juin par la FIA. En raison de l’annulation des GP d’Australie, de Monaco (qui se rattrapera l’année prochaine), des Pays-Bas et de France, deux circuits hébergeront plusieurs courses : celui de Spielberg en Autriche et celui de Silverstone en Grande-Bretagne.

Coup d’envoi le 5 juillet

Le championnat mondial débutera donc le 5 juillet en Autriche sur le circuit Spielberg, qui accueillera une seconde course le 12 juillet. Les pilotes se rendront ensuite en Hongrie le 19 juillet, en Grande-Bretagne les 2 et 9 août, en Espagne le 16 août, en Belgique le 30 août puis en Italie le 6 septembre. Pour des raisons sanitaires, ces premières courses auront lieu sans public, à huis clos.

Les dates suivantes seront annoncées dans les prochaines semaines, « en raison de la fluidité actuelle de la situation liée au Covid-19 au niveau international », a précisé la FIA. L’organisme espère pouvoir organiser au total 15 à 18 courses. L’autre bonne nouvelle ? La F2 et la F3 seront elles aussi de retour en juillet.

Fédération internationale de l’automobile

La FIA est l’organe directeur du sport automobile mondial et la fédération des principales organisations automobiles mondiales. Fondée en 1904, la FIA, dont le siège est à Paris, est une association sans but lucratif. Elle regroupe 240 organisations nationales automobiles et sportives de 144 pays sur les cinq continents. Ses clubs membres représentent des millions d’automobilistes et leurs familles.