Le 18 juin prochain, l’OSM-1 Cicero, premier nanosatellite monégasque, prendra le départ pour l’orbite terrestre depuis le centre spatial de Kourou en Guyane française.

Cette date rentrera bientôt dans l’histoire. Dans exactement une semaine décollera le premier satellite fabriqué en Principauté. Le départ aura lieu le 18 juin depuis la Guyane française. Il se fera à 22h51 heure locale, soit le 19 juin à 3h51, heure monégasque.

Un satellite de 10 kg

L’OSM-1 Cicero est le premier nanosatellite développé à Monaco par les ingénieurs d’Orbital Solutions. De la taille d’une boîte à chaussures, il pèse une dizaine de kilos et est équipé d’un appareil permettant de récolter des données atmosphériques par technique d’occultation radio. Objectif : perfectionner les modèles de prévisions météo.

Le satellite, dont la durée de vie est estimée entre trois et cinq ans, sera mis en orbite par une fusée Ariane et se situera à 540 km de la terre. « Ces petits satellites sont en orbite basse et tournent donc très vite, à environ 27 000 km/h. Ils font le tour de la planète en 90 minutes », explique Francesco Bongiovanni, fondateur d’Orbital Solutions. L’entreprise a déjà d’autres projets en tête, comme la fabrication d’un nanosatellite visant à détecter les gaz à effet de serre.

Orbital Solutions Monaco : un satellite créé en Principauté

🛰️ #EspaceLe premier satellite « new space » en marche à Monaco ! Dans le cadre d’une visite, S.A.S. le Prince Albert II est allé à la rencontre de Francesco M. Bongiovanni, fondateur de la société Orbital Solutions Monaco (OSM) qui fabrique des satellites de petite taille appelés : « new space » et « nanosatellite ».

Geplaatst door Monaco Info op Donderdag 10 oktober 2019