Avec la multiplication des cas positifs à Monaco, le Gouvernement princier a annoncé augmenter son arsenal de tests pour mieux contrôler l’épidémie de coronavirus.

Avec un nouveau cas positif déclaré ce dimanche, le bilan sanitaire de la Principauté est désormais porté à 131 personnes touchées par le virus. Trois personnes sont hospitalisées au CHPG, dont une résidente en réanimation. Depuis le début de l’épidémie, 89 personnes contaminées par la Covid-19 ont été guéries. Ce 30 août, 30 personnes étaient suivies par le Centre de Suivi à Domicile. Selon le Gouvernement princier, les cas positifs révélés ces deux dernières semaines étaient majoritairement des personnes âgées en 20 et 40 ans, contaminées à l’extérieur de la Principauté.

De 960 à 1260 tests par semaine

La grande campagne de dépistage du début de l’été avait permis de tester plus de 38 000 personnes parmi les Monégasques, les résidents et les salariés. Des tests sérologiques sont encore disponibles sur simple demande auprès des pharmaciens et des professionnels de la santé. Il en va de même pour les tests PCR qui, eux, sont en priorité réalisés chez les personnes ayant des symptômes du virus ou ayant été en contact avec une personne positive.

Face au délai d’attente et pour anticiper une hausse des demandes, la Principauté a décidé d’apporter plusieurs modifications afin d’étoffer sa capacité de prélèvements.

  • De 960 tests par semaine, elle passe désormais à 1260 par semaine.
  • Des infirmiers libéraux et du personnel du Centre Médico-Sportif renforcent la capacité de prélèvements de ville.
  • Le Laboratoire d’Analyses Médicales de Monaco, qui effectue 50 prélèvements par jour, devrait ouvrir un nouveau site où seront effectués 50 prélèvements par jour, à la demande du Gouvernement.
  • Le CHPG a précommandé un nouvel automate Abbott offrant des résultats en 20 minutes. Il permettrait de réaliser 30 analyses supplémentaires par jour.
  • Mi-novembre, le Centre Scientifique de Monaco pourra exploiter un automate permettant d’effectuer 1 200 analyses par jour.

« Face à cette situation qui devrait évoluer favorablement dans les prochaines semaines, le Gouvernement est conduit à organiser les tests en fonction des priorités sanitaires », a précisé le Gouvernement princier.