Le Centre Scientifique de Monaco, grâce aux dons de l’Association Flavien, entrevoit une solution dans ses recherches sur les cancers pédiatriques et les tumeurs cérébrales.

Il y a des habitudes que la Covid-19 ne saurait troubler. Ce lundi 7 décembre – comme chaque année depuis cinq ans – la Fondation Flavien a remis un chèque de 100 000 euros aux équipes de chercheurs du Centre Scientifique de Monaco (CSM), en présence du Prince Albert II. L’objectif de cette alliance marquée par une convention ? Trouver le moyen de réduire les souffrances et séquelles des enfants atteints d’une tumeur au cerveau.

L’initiative née 21 mois après la disparition en 2014 du petit Flavien – fils de Denis Maccario, président de la Fondation Flavien – a tenu ses engagements puisque les études menées en laboratoire ont donné lieu à des avancées majeures. Ces dernières seront bientôt publiées auprès de la communauté scientifique et feront office d’un essai clinique.

Ces enfants ont et auront encore besoin de nous. Soyons à la hauteur de leur combat et de leur amour pour nous, pour la vie

Denis Maccario

L’exploration de nouvelles pistes

L’équipe « Mécanismes de résistances aux thérapies ciblées » du Centre Scientifique de Monaco concentre ses efforts dans la recherche d’un traitement des cancers pédiatriques. Outre la rémunération de ces chercheurs qualifiés, la dotation sert à l’achat de réactifs, de consommables et des équipements de pointe comme le rapporte Nice-Matin.

Autant de moyens qui auraient permis de démontrer le potentiel thérapeutique de la molécule nommée l’axitinib. Déjà utilisée pour le traitement des cancers rénaux chez l’adulte, elle serait capable d’entrer dans le cerveau sans en altérer les tissus sains, au vu de son faible taux de toxicité.

Travel Club Monaco