Réduits à dix, les Monégasques ont quand même réussi à arracher le nul, ce mercredi soir au Louis II, face à l’AS Saint-Etienne (2-2). Magistral sur sa ligne, Vito Mannone a préservé les siens, tandis que Gelson Martins, omniprésent, s’est montré décisif. Retrouvez les notes des Monégasques.

>> À LIRE AUSSI : Ligue 1 : À dix, l’AS Monaco arrache le nul face à l’AS Saint-Etienne

Vito Mannone (8) : Quel match ! Après une première belle claquette pour éloigner le danger sur un centre fuyant (20’), le gardien italien s’est montré vigilant sur un centre dévié de Monnet-Paquet dans la surface (43’), avant un festival qui a sauvé l’ASM. Une énorme parade sur une tête de Kolodziejczak (59’), une frappe de Nordin bien captée (80’) et deux arrêts majestueux sur une frappe d’Hamouma (84’) et une tête de Debuchy (85’). Même s’il a encaissé deux buts, Vito Mannone a été le grand bonhomme de ce match.

Ruben Aguilar (6) : Certainement émoussé par l’enchaînement des rencontres, l’international français semble subir un petit coup d’arrêt, à l’image de Caio Henrique. Peu disponible offensivement contrairement à d’habitude, la trêve devrait logiquement lui faire le plus grand bien.

Axel Disasi (4) : Une belle lecture et des ballons longs intéressants en début de match. Mais une mauvaise appréciation sur Debuchy, que l’ancien rémois a laissé tranquillement marquer de la tête sur un corner pour égaliser (1-1, 21’).

Guillermo Maripan (4) : En laissant trainer les bras et en amenant Bouanga au sol, l’international chilien a commis une faute évitable qui a conduit au deuxième but stéphanois sur pénalty (1-2, 29’).

Caio Henrique (5) : Peu en vue, l’international brésilien U23 a confirmé qu’il semblait marquer le pas depuis quelques journées. Remplacé à l’heure de jeu par Djibril Sidibé (60’), qui a bien muselé Romain Hamouma sur son côté gauche.

Aurélien Tchouaméni (4) : Pas assez tranchant, souvent en retard ou passif, le milieu de terrain monégasque a commis une perte de balle au milieu qui aurait pu coûter très chère si les Stéphanois s’étaient montrés plus réalistes (43’).

Eliot Matazo (5) : Imperméable à la pression, il a signé un excellent retour sur une action dangereuse menée par Bouanga dans la surface (18’). Mais le carton rouge qu’il a injustement reçu (35’) est venu ternir sa prestation, lui qui vivait sa première titularisation de la saison. Il mérite d’être revu rapidement.

Sofiane Diop (7) : Comme face à Lens pour palier à l’expulsion d’Axel Disasi, le jeune milieu de terrain monégasque a été « sacrifié » à la mi-temps après le carton rouge d’Eliot Matazo. Remplacé par Florentino Luis (45’), Diop avait ouvert le score en première période d’un magnifique touché de balle sur une passe de Wissam Ben Yedder qui n’a laissé aucune chance à Jessy Moulin (1-0, 7’).

Gelson Martins (8) : Généreux, altruiste, décisif, le Portugais a réalisé un match plein. À l’origine de l’ouverture du score sur un beau mouvement collectif, Gelson Martins a livré un récital sur l’égalisation de Kevin Volland en éliminant deux adversaires sur son accélération et en gardant la lucidité de servir l’Allemand sur un plateau. Intenable en fin de match sur le front de l’attaque, en plus de son précieux repli défensif, l’ancien du Sporting Lisbonne a exploité tous les contres. Remplacé par Willem Geubbels (84’).

Kevin Volland (7) : Il a tellement donné tout au long du match. Généreux, l’international allemand a été récompensé de ses efforts en inscrivant son septième but (déjà) de la saison d’un plat du pied parfait (2-2, 49’), à la réception d’un caviar de Gelson Martins. Un but qui vaut de l’or. Remplacé par Fodé Ballo-Touré (84’).

Wissam Ben Yedder (6) : Sur un sublime ballon piqué en profondeur, l’international français a permis à Sofiane Diop d’ouvrir le score. À part ça, pas grand-chose, mais Ben Yedder semble monter en puissance, en atteste cette inspiration, sa quatrième passe décisive de la saison. Remplacé par Pietro Pellegri (69’).