À travers le monde, deux cas de figure semblent apparaître concernant le rythme des vaccinations contre la Covid-19 : les pays qui se sont lancé dans une course folle comme l’Israël et ceux qui rencontrent quelques difficultés logistiques à l’image de la France. La Principauté, elle, a réceptionné ses vaccins le 30 décembre dernier.

Le jeudi 31 décembre est une date à marquer d’une pierre blanche, car elle signe la première vaccination contre la Covid-19 à Monaco. En effet, c’est à 17 heures à la Fondation Hector Otto que Yolande, 94 ans, l’ainée des volontaires, a été la première résidente monégasque à être vaccinée. Ainsi et suite à la réception, le 30 décembre dernier, de 5 000 doses du vaccin Comirnaty des laboratoires Pfizer et BioNtech, la campagne de vaccinations a donc débuté.

Dans un premier temps, les résidents seniors de plus de 75 ans sont prioritaires. Après la réception d’un courrier adressé par le Gouvernement princier, ils sont invités à contacter le Centre d’appel Covid. À noter que l’administration du vaccin n’est pas obligatoire pour les Monégasques et résidents.

La priorité est la protection de nos ainés et des personnes les plus vulnérables

Didier Gamerdinger, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Affaires sociales et de la Santé

Mode de fonctionnement du vaccin Comirnaty

Homologué par l’agence européenne des médicaments, le Comirnaty est gratuit en Principauté. Il ne contient pas le virus lui-même et ne peut causer la Covid-19. Lorsqu’une personne le reçoit, certaines de ses cellules produisent momentanément la protéine spike.

Ainsi, son système immunitaire traite cette protéine comme corps étranger, produit des anticorps et active les lymphocytes T (globules blancs) pour l’attaquer. De quoi être prêt à défendre son organisme face au virus.

>> A LIRE AUSSI : Tout sur les vaccins (Gouvernement princier)