Le champion du monde et double champion d’Europe était présent ce vendredi en conférence de presse, à deux jours de la réception du LOSC pour le choc au sommet de cette 29e journée de Ligue 1.

Son rôle de mentor

 « C’est maintenant à moi de prendre les plus jeunes sous mon aile »

« Mon rôle est différent cette saison, j’en ai conscience, mais je suis très content de travailler avec ce jeune groupe. J’apprends également beaucoup au contact de Niko Kovac et de son staff. Je travaille dur tous les jours, pour être prêt quand le coach fait appel à moi. Je veux aider l’équipe en apportant mon expérience aux plus jeunes. Quand je suis arrivé à Arsenal à seize ans, j’étais également aux côtés de joueurs plus expérimentés, comme Dennis Bergkamp, Sol Campbell, Thierry Henry ou encore Patrick Vieira. Ils m’ont beaucoup apporté. C’est maintenant à moi de prendre les plus jeunes sous mon aile. J’aime les aider et les voir progresser. Pour moi, c’est un plaisir d’être à leurs côtés. »

Son admiration pour Sofiane Diop

 « Un garçon humble, qui cherche sans cesse à progresser »

« Sofiane (Diop) est un joueur incroyable, avec beaucoup de personnalité. J’aime travailler à ses côtés, il est à l’écoute, n’hésite pas à poser des questions et possède de grandes qualités. C’est un garçon humble, qui cherche sans cesse à progresser. Je me souviens encore de la première fois où je l’ai découvert. Avant d’arriver à Monaco, quand je parlais avec Thierry Henry, j’ai regardé des matchs de l’AS Monaco pour mieux connaître les joueurs. Le premier match que j’ai vu de Sofiane, c’était la rencontre où il réalise sa panenka face à Rennes. J’étais avec Marcos Alonso et on s’est dit que c’était osé de faire ça à dix-sept ans. J’adore ce genre de joueurs. »

La réception de Lille

« Ce match est une petite finale »

« Ce match face à Lille est une belle occasion pour remonter au classement. C’est une petite finale. Mais comme l’ont répété Oleg (Petrov), Paul (Mitchell) et Niko (Kovac), l’objectif du club est clair et cette quatrième place est parfaite pour nous. On monte petit à petit en puissance. Il reste encore dix matchs à jouer, c’est beaucoup. Si on continue comme ça, on aura peut être quelque chose à jouer en fin de saison. Ca sera difficile de remporter le titre cette année. Mais pourquoi pas l’année prochaine ? »

>> À LIRE AUSSI : Les notes des joueurs de l’AS Monaco face à Nice

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Quand l’AS Monaco inspire les pays voisins et aspire à l’Europe